• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance credit

Assurance crédit : vous pourriez récupérer plusieurs millions d'euros

Publié par le

Assurance emprunteur : 2,5 milliards d'euros potentiellement récupérable…

Le Canard Enchaîné est revenu sur le scandale de l’assurance crédit. Vous savez, celui où les assurés peuvent en principe récupérer en partie les gains réalisés par les assureurs sur la garantie décès / invalidité souscrite dans le cadre de l’assurance de prêt immobilier...mais ne récupère que très rarement ces sommes.

2,5 milliards potentiellement récupérable…

Selon les propres calculs du journal satirique, les assureurs devraient reverser la modique somme de 2,5 milliards d’euros aux emprunteurs immobiliers. Il s’agit de la participation aux bénéfices qui permet légalement aux assurés (emprunteur et vie) de récupérer 85 % des profits réalisés par les banques sur ce type de produit.

Sans chiffres officiels, le Canards Enchaînés a fait ses propres calculs :

  • 6,5 milliards d’euros engrangés chaque année par les assurances et les banques
  • Seulement 1,6 milliards d’indemnisation
  • 2,5 milliards devraient être théoriquement reversés aux assurés

Le serpent qui se mord la queue !

Si les assurés sont dans leur droit de réclamer leur dû, même les associations de consommateurs se sont cassées les dents face à ce problème.

Tout d’abord, la loi n’autorise pas les emprunteurs à réclamer ces dus de manière individuelle… alors que les banques et assureurs ont tout de même été condamnés pour s’être partager l’argent qui ne leur revient pas. Mais concrètement, les assureurs et les banques conservent toujours cet argent qui ne leur revient pas.

Pour continuer à lutter contre ce paradoxe scandaleux, les associations travaillent désormais à exiger davantage de concurrence sur le marché de l’assurance crédit. Il existe déjà la délégation d’assurance possible grâce aux lois Lagarde et Hamon. Cette dernière permet, une fois le prêt immobilier signé de bénéficier de 12 mois pour changer d’assurance emprunteur. En d’autres termes, cela permet à l’assuré de choisir une formule concurrente, moins chère.

Mais les associations se sont également battues pour qu’à partir du 1er janvier 2018, les assurés puissent changer d’assurance chaque année à la date d’anniversaire de leur prêt. Ainsi, les assurés n’auront qu’à envoyer une demande de résiliation 2 mois avant la date anniversaire et présenter un contrat équivalent en termes de garanties. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES