• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance credit

Assurance de prêt : les primo-accédant méconnaissent la loi Hamon

Publié par le

Depuis le 26 juillet 2014, les emprunteurs ont davantage de temps pour procéder à la délégation d’assurance. En d’autres termes, ils ont 12 mois à partir de la signature du prêt pour changer d’assurance-crédit, en passant chez la concurrence. Or, ce droit n’est pas encore très utilisé du côté des jeunes accédants.

18/35 ans : une cible peu intéressée

Avec le recul de la première année de la loi Hamon concernant l’assurance-crédit, April santé prévoyance a dévoilé son bilan sur la cible des jeunes accédants (18/35 ans), et plus précisément sur son offre d’assurance de prêt pour les 18-35 ans, lancée il y a six mois. « Le profil type du souscripteur de l’offre 18/35 ans, nous explique le courtier, est un jeune de 30 ans, non-fumeur, qui emprunte 165 000 € sur 18 ans ». Et les 3 quarts des dossiers de délégation d’assurance sont réalisés par de couple et 75 % des dossiers sont créé en ligne.

Et le bilan n’est pas fameux : cette cible n’a pas encore vraiment fait les démarches pour profiter de la loi Hamon.

Seulement 15 % pratiquent la délégation d’assurance

Selon l’Association française de l’assurance (AFA), les emprunteurs ne seraient que 15 % a avoir profité de la délégation d’assurance, sans évolution avec l’arrivée de la loi Hamon.

Selon un sondage du comparateur d’assurances Assurland.com, l’une des raisons pour lesquelles la délégation ne prend pas c’est la peur d’un refus de crédit par la banque en allant chercher un autre contrat d’assurance que celui proposé dans le « package » de base.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES