• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance credit

Assurance emprunteur : des taux du simple au double pour un même profil

Publié par le , Mis à jour le 19/10/2012 à 15:23
Depuis septembre 2010, la loi Lagarde permet à l’assuré de faire jouer la concurrence pour son assurance emprunteur. Comment ? En lui offrant la possibilité de retenir l’assurance crédit de son choix et de bénéficier ainsi d'une assurance pas cher. Nombre de courtiers en ont profité pour se positionner avec à la clé des écarts de prix conséquents.

La brèche ouverte par la loi Lagarde

Lorsque l’on souscrit un prêt immobilier, il faut veiller à disposer aussi d’une assurance crédit. Une obligation qui permet d’être protégé en cas d’invalidité, décès et parfois perte d’emploi.

Grâce à la loi Lagarde, cette assurance emprunteur peut être souscrite au choix :
     • auprès de l’établissement bancaire émetteur
     • par délégation d’assurance d’un assureur tiers

Parmi les nombreux courtiers d’assurances qui se sont engouffrés dans la brèche, le cabinet de courtage Credixia évoque des économies représentant jusqu’à 40 % du coût total de l’assurance de prêt. Pour y parvenir, le courtier propose des tarifs sur mesure.

Des primes du simple au double

En pratique, c’est le grand écart des primes d’assurance credit qui peuvent varier du simple au double.

Si le Crédit Social des Fonctionnaires (CSF) propose une assurance emprunteur de 7 350 euros, soit un taux de 0,294 %, Credixia s’illustre avec une offre qui représente 3 075 euros pour un taux de 0,12 %. Cette dernière offre d’assurance de prêt permet ainsi de réaliser une économie de 2 175 euros, soit un coût inférieur de 41 % à l’assurance groupe la moins chère sur le marché des banques.

À noter que ces quelques chiffres concernent un profil jeune (moins de 35 ans) pour un emprunt de 150 000 euros sur 20 ans.


 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES