Assurance emprunteur et maladie, la fin d'un cauchemar

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance credit > Assurance emprunteur et maladie, la fin d'un cauchemar

Actualité de l'assurance

Assurance creditVoir toute son actualité

Assurance emprunteur et maladie, la fin d'un cauchemar

|
Note :
Consultations : 12641
Commentaires : 3
assurance habitation

Un nouveau dispositif enfin signé pour la souscription à l'assurance emprunteur

Après un an de négociations entre associations, professionnels et pouvoirs publics, la nouvelle convention Aeras (s'Assurer, Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé), dispositif facilitant l'accès aux prêts bancaires pour les personnes ayant ou ayant eu un grave problème de santé, a été signée et intègre des mesures supplémentaires comme la création d'un produit d'assurance credit.

Les négociations n'ont été âpres entre les divers intervenants a estimé la ministre de l'Économie Christine Lagarde, précisant que cette convention dont on attend beaucoup entrera en vigueur le 1er septembre. En effet, Aeras concerne les personnes susceptibles de se voir refuser un prêt du fait de leur condition médicale, ce qui fragilise cette population dans l'accès à la propriété ou autre besoin qui nécessite souvent l'aide des banques.

Les mesures d'aide pour les personnes malades ou ayant été malades

Ce nouvel accord prévoit que les assureurs étudient systématiquement la possibilité pour un emprunteur de souscrire une assurance emprunteur standard, même s'il présente un risque aggravé de santé. A défaut, la convention prévoit la création d'un nouveau produit d'assurance de prêt immobilier, qui couvrira le décès mais aussi l'invalidité et ce, pour toutes les pathologies. Autre nouveauté, la prise en compte par les assureurs des avancées de la médecine. Un groupe de travail réunira à cet effet les médecins des associations et des assureurs.

Le but est de parvenir à des diagnostics partagés, notamment en termes de probabilités, les assureurs s'engageant à prendre en compte les résultats. De plus, toutes les compagnies d'assurance et institutions bancaires ont accepté un seul questionnaire médical qui sera rempli par le médecin traitant et servira de passeport unique au malade pour les contacter. Enfin, dernière mesure phare du projet, il est prévue une prise en charge étendue des surprimes (coût supplémentaire du fait de la maladie) pour les personnes à revenus modestes qui avant risquaient la « double peine » selon La Ministre.

Trouvez une assurance credit correspondant à vos besoins en comparant les offres des 54 partenaires assureurs d'assurland.com !

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
3 réactions


Bonsoir, Est q'il serait possible d'avoir le nom de l'assurance qui couvrira le décès mais aussi l'invalidité et ce, pour toutes les pathologies. Merci .


Bonjour,

pour obtenir des offres d'assurance décès, vous pouvez comparer en cliquant ici. Vous obtiendrez ainsi toutes les offres des compagnies d'assurance partenaires proposant l'assurance décès.

Bonne journée sur Assurland.com


Bonjour, Je trouve inadmissible, qu'en 2016, une personne qui a été malade dans sa jeune enfance, qui a un suivi régulier, mais qui ne risque pas plus le décès, qu'une personne en pleine santé, ne puisse pas être assurée comme une personne en bonne santé. Elle a déjà subi des traitement pas forcement simple à vivre et aujourd'hui on lui le fait payer. Il y en a marre de ces injustices... Aurons nous le droit un jour d'être vu comme des personnes normales.. Bizarrement on nous le fait ressentir que pour les assurances, mais pour le travail, on a pas le choix, on y va, pour les impôts on les payent enfin pour toutes ces choses là, on est NORMALES....

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS