Assurance credit

Assurance emprunteur : l'arrêt de la cigarette vous fait économiser de l'argent

Publié par le , Mis à jour le 31/10/2019 à 14:11

Arrêter de fumer peut avoir une incidence sur l'assurance emprunteur

Alors que la nouvelle édition du mois sans tabac est sur le point d’être lancée, sachez que le coût de l’assurance emprunteur peut varier du simple au double en fonction de votre consommation de tabac.

Diviser les coûts du contrat par deux

Vous ne le savez peut-être pas mais la cigarette peut avoir une incidence sur les cotisations de votre assurance emprunteur. En effet, stopper le tabac peut vous faire réaliser de sacrées économies allant jusqu’à diviser par deux les coûts.

Contractée à la signature d’un prêt immobilier, l’assurance emprunteur est un relai en cas d’accident de la vie. Mais avant de signer un contrat, le futur assuré se doit d’informer l’assurance de son état de santé. Le propriétaire va ainsi devoir établir une déclaration d’état de santé appelé DES.

Sur ce document obligatoire, l’assuré est amené à évoquer sa santé mais aussi décrire ses habitudes de vie (pratique sportive, consommation d’alcool et tabac…). Mais attention, une personne ne peut pas se déclarer non-fumeur à la va-vite. En effet, certaines assurances peuvent imposer un arrêt total du tabac pendant 24 mois avant de se déclarer en tant que non-fumeur. Un fumeur occasionnel et un vapoteur sont d'ailleurs considérés comme des fumeurs.

Cependant, si au cours du contrat, une personne arrête de fumer, il est possible de bénéficier d’une réduction de la cotisation. Pour cela, il faudra produire une attestation sur l’honneur mais aussi passer un test cotinine. Mais là encore, cela dépendra de votre assurance.

Comparaison de l’assurance emprunteur

Et gare à ceux qui tentent de tricher. Si l’assurance s’aperçoit de la supercherie, le contrat peut être réévalué, déclaré comme nul ou dans certains cas, l’assurance peut poursuivre son client. Attention car si un propriétaire n’est plus couvert, la banque peut elle aussi intervenir et demander le solde du crédit contracté.

Alors à la veille du lancement du mois sans tabac, pourquoi ne pas tenter l’expérience en arrêtant de fumer pendant au moins quatre semaines ? Et surtout, dans le cas d’une assurance emprunteur, il ne faut pas hésiter à comparer grâce  au renforcement de la loi Bourquin.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES