• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance credit

Assurance emprunteur : la bataille entre assureurs et banquiers

Publié par le

Malgré les  lois Lagarde et Hamon, les bancassureurs gardent toujours le monopole du marché de l’assurance emprunteur. Les assureurs conscients des opportunités de ces lois ont décidé de réagir !

Importance de l’assurance emprunteur

L’assurance de prêt immobilier est souscrite par les emprunteurs pour garantir le remboursement d’un crédit immobilier en cas de décès notamment. Le contrat est généralement complété par les garanties d’assurance de personnes qui prennent en charge les risques d’incapacité, de perte d’emploi ou encore d’invalidité.

Les banques et les organismes de prêt imposent la souscription de cette assurance. En d’autres termes, pour avoir accès au crédit, les emprunteurs doivent souscrire ce contrat. C’est donc une protection pour les banques et les organismes de prêt. Cette assurance est donc d’une grande importance puisqu’elle représente une vraie part du montant du crédit immobilier, voilà pourquoi il est important de bien choisir son assurance emprunteur.

Le marché toujours dominé par les bancassureurs

Une étude réalisée par Xerfi révèle que près de 78 % des ménages français ayant contracté un crédit immobilier ont décidé d’opter pour l’assurance emprunteur proposée par leur banque. Cette tendance n’a pas changé malgré l’application de la loi Lagarde permettant aux assurés de choisir librement leur assureur de prêt immobilier.

La loi n’a donc pas atteint son objectif, celui d’ouvrir le marché de l’assurance de prêt à la concurrence en plus il n’y a pas réellement eu de baisse de tarif. Les assureurs décident donc de réagir pour inverser cette tendance, dans le but de s’accaparer une part de ce marché juteux. Pour ce faire, les assureurs développent un large panel de contrats d’assurance emprunteur dont certains surpassent les offres des banques.

Les courtiers en crédit immobiliers comme gilet de sauvetage

Mais selon les résultats de l’étude de Xerfi, rapporté par le site La Tribune, les assureurs pourraient atteindre leurs objectifs avec l’aide des courtiers en crédit immobilier puisqu’ils proposent également des offres diverses de produits d’assurance emprunteur.

Il faut savoir que les courtiers détiennent 25 % de parts de marché en matière de distribution de crédits immobiliers. En conclusion, Xerfi annonce dans un communiqué rapporté par le site La Tribune : "les courtiers en crédit pourraient donc bien faire quelque peu bouger le marché de l'assurance emprunteur".

Si les assureurs adoptent cette stratégie suggérée par Xerfi, les bancassureurs auront de quoi s’inquiéter.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES