Assurance credit

Assurance emprunteur : la convention AERAS mise à jour

Publié par le , Mis à jour le 25/07/2018 à 16:07
93 vues 1 réaction Note

5 nouvelles maladies ajoutées à la convention AERAS

La Fédération Française de l’Assurance a récemment publié une mise à jour de la grille de référence de la convention AERAS où 5 nouvelles pathologies ont été ajoutées. Les malades et anciens malades atteints de ces 5 pathologies pourront donc souscrire une assurance crédit bien plus facilement.  

De nouvelles avancées pour la convention AERAS

Un progrès significatif. La Fédération Française de l’Assurance (FFA) a récemment fait état d’un élargissement dans de la grille de référence de la convention AERAS (S’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé). Dans un document publié le 16 juillet dernier, elle annonce que 5 nouvelles maladies y ont été ajoutées. Le cancer du rein, le cancer de la prostate, la leucémie, la mucoviscidose et l’hépatite C font désormais partie des nouveaux types de pathologies référencés par la grille.

Cette avancée résulte de travaux menés en collaboration entre des professionnels de santé, des associations, des professionnels de la banque, et de l’assurance. Mise en place en 2016, « cette grille continuera à évoluer en fonction des avancées médicales », explique la Fédération Française de l’Assurance.

Assurance crédit : le droit à l’oubli étendu

Cette décision va permettre aux personnes atteintes de ces 5 maladies, de bénéficier de l’accès à l’assurance emprunteur. Ces futurs emprunteurs, concernés par les pathologies recensées, devront  déclarer leur maladie à l’assureur lors du remplissage du questionnaire de santé  ce qui  permettra l’accès à l’assurance à des conditions d’acceptation standard ou se rapprochant des conditions standard (avec une surprime plafonnée, applicable par les assureurs).

Le « droit à l’oubli » quant à lui concerne les  personnes ayant été atteintes par un cancer de l’adulte, 10 ans (5 ans pour les cancers avant  l’âge de 18 ans) après la fin du protocole thérapeutique et en l’absence de rechute. Les bénéficiaires de ce dispositif n’ont pas à déclarer cet antécédent à leur assureur.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
1 RÉACTION
bonjour et pour les personne invalide a 66.66 pour cent il ne peuve pas empreinte pourquoi on les classe dans les catégorie aah

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES