• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance credit

Assurance emprunteur : la loi Bourquin coûte cher aux banques

Publié par le , Mis à jour le 12/04/2018 à 10:50

Assurance prêt immo : les banques pourraient perdre jusqu'à 1,2 milliard d'euros en 2018

Avec l’amendement Bourquin entré en vigueur le 12 janvier 2018, les emprunteurs peuvent renégocier leur assurance prêt immobilier chaque année. En seulement 3 mois, les établissements bancaires ont perdu 300 millions d’euros de contrats d’assurance. Coup de projecteur.

Economiser jusqu’à 8 000€ en changeant de contrat

En vertu de l’amendement Bourquin - on parle aussi de « loi Bourquin » - l’emprunteur peut imposer un nouvel assureur pour son contrat d’assurance crédit. Applicable depuis le mois de janvier 2018, ce texte a semble-t-il produit ses premiers effets.

Selon Antoine Fruchard, fondateur de Réassurez-moi, ce sont environ 300 millions d'euros de contrats d'assurance qui ont été retirés aux établissements bancaires et renégociés auprès d’autres acteurs de l’assurance. Au total, les banques pourraient perdre jusqu'à 1,2 milliard d'euros de revenus futurs en 2018.

A la clé pour l’emprunteur des économies appréciables. Ainsi, différentes sources évoquent une économie oscillant entre 5 000 et 8 000 euros sur la durée de l’emprunt en cas de changement d’assurance emprunteur.

Respecter l’« équivalence des garanties »

Alors que les banques assurent elles-mêmes encore près de 90 % des emprunts, elles sont désormais contraintes de revoir leurs stratégies après des années sans concurrence véritable. Cité par le quotidien Le Figaro, Henri Le Bihan, directeur général adjoint de Crédit Agricole Assurances, évoque des « contre-propositions » qui prennent la forme de « rajout de garantie » ou d’« ajustement de prix ».

En outre, les dénonciations d’assurance emprunteur devraient demeurer stables pendant l’année. En effet, la résiliation des contrats ne peut intervenir qu’à l’échéance sous réserve de respecter le principe d’équivalence des garanties, c’est-à-dire que le nouveau contrat doit présenter un niveau de protection équivalent à celui offert par la précédente assurance.

Enfin, on rappellera que, selon un sondage réalisé par le comparateur d’assurances prêt immobilier Magnolia.fr, 78 % des Français désirent bénéficier des avantages offerts par l’amendement Bourquin et 68 % sont prêts à changer pour économiser moins de 5 000 euros.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES