• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance credit

Assurance emprunteur : les assureurs veulent profiter du marché

Publié par le

La loi Hamon a bouleversé le marché de l’assurance. Les assureurs qui ont enfin la chance de profiter de ce marché commencent à mettre en place des stratégies pour se démarquer de la concurrence et pour attirer la clientèle.

Etat du marché de l’assurance emprunteur avant la loi Hamon

Avant l’entrée en vigueur de la loi Hamon, les banques détenaient le monopole du marché de l’assurance emprunteur avec 85 % du part de marché. Les assureurs que la profession nomme « les alternatifs » ne profitaient alors que d’une infime part de ce marché qui présente pourtant un grand potentiel financier.

Les banques veulent absolument garder la main mise sur le marché puisqu’il leur permettait de dégager des marges substantielles de plus de 3 milliards d’euros par an soit plus de la moitié des primes annuelles versées par les emprunteurs. Avec la loi Hamon, les assureurs peuvent eux aussi en profiter. Les emprunteurs eux peuvent réaliser des économies sur leurs contrats d’assurance de prêt.

Les quelques stratégies employées par les assureurs

La Macif-Mutualité a décidé de baisser ses tarifs tout en offrant des garanties optimales. Jean-Michel Courtant, directeur marketing du groupe indique leur but est de faire en sorte que l’assurance emprunteur ne représente que 12 à 13 % du crédit immobilier au lieu de 25 %. En adoptant cette stratégie marketing Macif-Mutualité espère séduire 15 à 20 % de clients de plus d’ici 2015.

Swiss Life quant à lui a tout misé sur l’assurance individuelle. Selon l’assureur, ce segment a plus de potentiel que l’assurance collective. Pour l’heure ce segment ne représente qu’un tiers de son volume de primes annuelles en assurance emprunteur. Swiss Life indique toutefois qu’il va dynamiser un peu plus ce segment.

En bref, tous les moyens sont bons pour séduire les particuliers qui sont de plus en plus nombreux à acquérir un bien immobilier.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES