• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance credit

Assurance emprunteur : une petite piqûre de rappel

Publié par le , Mis à jour le 19/10/2012 à 15:23
Si vous ignorez largement en quoi consiste l’assurance emprunteur, voici qui devrait vous aider à devenir incollable sur le sujet ! Obligatoire pour l’acquisition d’un bien immobilier, sa souscription permet d’être couvert en cas de décès, d’invalidité permanente et absolue ou d’incapacité temporaire de travail de l’emprunteur.

Assurance emprunteur : une assurance obligatoire ?

Peu importe la nature de votre dossier, la banque vous demandera toujours de souscrire une assurance emprunteur ou assurance credit

Loin d’être légale, cette obligation résulte des usages bancaires puisqu’à défaut d’assurance emprunteur, la banque refuse purement et simplement le dossier.

Vous devez donc disposez d’une assurance de prêt afin d’être couvert :
• en cas de décès pour le remboursement de l’intégralité du capital restant dû
• en cas d’invalidité permanente et absolue pour le remboursement de l’intégralité dudit capital 
• en cas d’incapacité temporaire de travail pour le paiement des mensualités pendant la durée de l’arrêt de travail

Assurance emprunteur et assurances facultatives

L’assurance de prêt suffit-elle ? Certains établissements bancaires proposent en complément de cette assurance de souscrire une assurance perte d’emploi qui jouera dans une telle situation.

Pourtant, la souscription de ce type d’assurances facultatives ne présente aucun caractère obligatoire et n’impacte pas sur l’acceptation de votre dossier par la banque. 

Malheureusement, l’on note en pratique que certains établissements bancaires imposent de souscrire de telles assurances...

Assurance emprunteur : le profil santé du souscripteur

Il s’agit d’un préalable incontournable ! Avant la souscription d’une assurance emprunteur, la compagnie d’assurances établit toujours le profil santé du souscripteur pour déterminer les risques qu’il peut présenter. Il faut veiller alors à être tout à fait honnête car, dans le cas contraire, le contrat pourra être considéré comme nul par l’assureur !

Pour établir ce profil, la compagnie d’assurances a recours à un questionnaire détaillé sur le passé médical de l’intéressé, sur ses traitements actuels ou d’éventuels accidents. 

Eu égard aux réponses fournies, la compagnie d’assurances peut décider d’accorder la garantie ou demander des examens médicaux supplémentaires. Si l’état de santé est jugé trop préoccupant, une surtaxe pourra être proposée ou le problème de santé identifié sera exclu du périmètre de l’assurance.


Le conseil d’Assurland : si vous présentez un « risque aggravé de santé », vous n’êtes pas forcément empêché de souscrire une assurance emprunteur. Comment ? Grâce à la convention AERAS, dispositif qui, depuis janvier 2007, vient en aide aux personnes présentant un grave problème de santé. Plus d’infos sur ce point dans l’article pratique La convention AERAS : l'assurance credit en cas de risque de santé aggravé.


 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES