Assurance prêt immobilier

Assurly : l'assurance emprunteur full canap' aux tarifs hyper compétitifs

Publié par le , Mis à jour le 01/04/2021 à 14:37

Assurly veut bousculer le marché de l’assurance emprunteur. Avec sa formule « all inclusive », cette nouvelle assurance disponible dès le mois d’avril 2021 veut redonner du pouvoir d’achat aux emprunteurs et surtout simplifier un produit jusque là très complexe. Toufik Gozim, son CEO, nous présente sa solution jusqu’à deux fois moins chère que la concurrence.

Que propose Assurly ?

Assurly est une néo-assurance emprunteur crédit immobilier qui réunit dans une application un produit « all inclusive ». Les garanties d’Assurly couvrent aussi bien voire mieux que l’ensemble des banques qui exigent une assurance pour obtenir un crédit immobilier. Notre objectif est que les Français n’aient plus besoin de comparer les garanties de leur assurance emprunteur. Assurly est un produit toutes garanties “All-inclusive”.

Nous proposons en 3 minutes un devis personnalisé sur mobile et en moins de 10 minutes la souscription de votre assurance emprunteur, c’est ce que nous appelons “le full-canap”. Nos équipes prennent ensuite la main pour se mettre en relation avec l’établissement bancaire et ainsi s’occuper de la partie administrative. Nous souhaitons offrir à l’assuré une simplification des procédures pour lui éviter de crouler sous la paperasse.

Enfin, nous affichons un tarif ultra compétitif pour que les clients payent le juste prix. Nous sommes jusqu’à deux fois moins cher que les bancassureurs. Nous souhaitons donner du pouvoir d’achat aux Français. Pouvoir d’achat qui a été malmené ces derniers mois.

Avec Assurly, reprenez le pouvoir de comprendre votre contrat d’assurance. Le pouvoir d’achat, le pouvoir de la transparence et le pouvoir de devenir client.

Comment arrivez-vous à proposer des prix aussi bas ?

La réponse est dans l’historique du marché emprunteur, à l’image de ce qu’on a connu avec le marché des opérateurs téléphonique avant l’arrivée de Free. Il faut savoir que ce marché est trusté à 90% par des bancassureurs qui appliquent des marges encore très supérieures à tout autre produit d’assurance . La tendance législative est à l’ouverture du marché au bénéfice des clients depuis une décennie et ce mouvement va se poursuivre.

De plus, Assurly est une néo-assurance avec la structure de coût d’une startup et cette flexibilité profite indéniablement au pouvoir d’achat des français et ce tout en proposant de meilleures couvertures avec le maximum de garanties. Le meilleur tarif sans rogner sur la qualité.

Concrètement, combien peut-on économiser grâce à Assurly ?

Cela va dépendre de plusieurs paramètres dont le profil de l’assuré ou encore son projet de vie. Cependant, les économies peuvent aller jusqu’à 20 000 euros sur le coût total d’un crédit. Le poids de l’assurance emprunteur a dépassé le coût du crédit en lui-même. Cela peut monter jusqu’à 70% du coût total du crédit ce qui n’est pas négligeable. Or, les Français ont pour habitude de négocier le taux du crédit mais en revanche nombreux sont ceux à ne pas savoir qu’ils peuvent négocier leur assurance emprunteur. Avec Assurly, on peut gagner dès le premier mois de souscription 50 euros sur son pouvoir d’achat.

Qu’en est-il des pré-inscriptions ?

Aujourd’hui, nous avons eu plus de 1 000 pré-inscriptions sur notre site en quelques jours. Nous avons concentré nos efforts sur ces premiers clients et allons mettre à disposition notre produit au grand public au début du mois d’avril. Nous souhaitons vraiment accompagner les assurés qui sont prêts à s’engager avec nous dès notre lancement début avril 2021.

L’amendement Bourquin de 2018 a été l’élément déclencheur de notre projet.

Selon vous, pourquoi les Français ne sont pas plus au courant qu’il existe une délégation d’assurance ?

Quand nous avons commencé à étudier le marché, nous nous sommes posés exactement la même question. L’amendement Bourquin de 2018 a été l’élément déclencheur de notre projet. Pourquoi, malgré la loi Lagarde, la loi Hamon et cet amendement, il existe toujours un plafond de seulement 10 à 13% des Français qui ont décidé de souscrire une assurance emprunteur ailleurs que dans leur banque ?

La réponse est simple, le produit est très compliqué à comprendre. En effet, il existe 18 garanties dans une assurance emprunteur et chaque banque va en choisir 11. Et en France, vous n’avez pas deux banques qui vont exiger les mêmes garanties.

Le côté chronophage a refroidi beaucoup de gens. Personne ne souhaite se replonger dans la paperasse après être passé chez le notaire. Et puis on a les tarifs qui sont très complexes à comprendre avec des taux variables. Une année vous allez payer 60 euros, puis l’année d’après 120 euros …Globalement, les Français ne sont pas attirés par les taux variables. Ils aiment la récurrence et ils apprécient de savoir combien ils vont devoir payer ces 20 prochaines années.

Ne pensez-vous pas qu’il existe une inquiétude de la part des emprunteurs qui préfèrent contracter une assurance avec l’établissement prêteur ?

D’après les sondages effectuées auprès d’internautes, nous savons que les emprunteurs ne souhaitent pas se retrouver en face à face avec leur banquier qui va essayer de les retenir.

C’est pour cela qu’avec notre solution, un emprunteur va souscrire notre produit sur son mobile et va signer un mandat de substitution et nos équipes vont se charger de la partie administrative .

Cette inquiétude existe aussi depuis plusieurs années, quand on allait voir sa banque en raison du taux sur le crédit. Aujourd’hui, le client a repris le pouvoir. C’est lui qui choisit la banque qui lui offrira le meilleur taux.

Avec l’assurance c’est pareil. Il peut choisir de gagner du pouvoir d’achat et challenger son banquier également.

Que pensez-vous de la décision de la HCSF d’inclure le coût de l’assurance prêt immobilier dans le taux d’effort ?

C’est une très bonne décision d’offrir cette transparence. Pendant très longtemps, il y avait le TAEG qui regroupait les frais de dossier et le taux du crédit, sauf que l’assurance était toujours écartée. De ce fait, le client n’avait pas une visibilité du coût total du crédit.

Votre banquier va vous dire : « votre taux est de 1,6 % hors assurance » sauf que vous pouviez avoir plus d’un point d’assurance de différence. Il faut savoir que c’est sur l’assurance que la marge se réalise.

Le fait de l’avoir intégré est judicieux. Là je pense que la majeure partie des emprunteurs vont se rendre compte que le coût total de l’assurance est loin d’être négligeable et que cela mériterait de pouvoir le négocier.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance prêt immobilier

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES