Bénéfices sur l'assurance emprunteur : rien pour les assurés

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance credit > Bénéfices sur l'assurance emprunteur : rien pour les assurés

Actualité de l'assurance

Assurance creditVoir toute son actualité

Bénéfices sur l'assurance emprunteur : rien pour les assurés

|
Consultations : 2072
Commentaires : 0
Simulation gratuite d'assurance crédit : Economisez sur votre assurance crédit

Après de longues années d’attente, le verdict est tombé : les personnes ayant souscrit une assurance emprunteur dans le cadre d’un crédit n’empocheront pas un seul euro sur les éventuels bénéfices générés par celle-ci.

Décision du tribunal de Paris

Le tribunal de grande instance parisien a donc fait connaître son verdict, 7 ans après que l’affaire ait été soumise à la justice par deux particuliers soutenus par l’association UFC Que Choisir : il n’y aura pas de remboursement pour les consommateurs. Ces derniers sont des milliers qui vont ainsi recevoir une douche froide.

Les particuliers qui ont déposé leur plainte ont contracté un crédit à la consommation auprès de Cofidis. Parallèlement, ils ont souscrit une assurance auprès de CNP pour se protéger en cas d’invalidité ou de décès. Pendant qu’ils se sont acquittés du remboursement, les primes qu’ils ont versés ont produit des bénéfices dont une partie aurait dû leur revenir, de l’avis de l’UFC que choisir et des plaignants. La justice ne partage apparemment pas cette position.

Plus d’espoir ?

Pas de bénéfices pour les emprunteurs Par rapport à cette décision, le tribunal de grande instance a mis en avant un argument qui a déjà été soumis auparavant : « Les assurés ne jouissent pas d’un droit individuel quant à l’octroi d’un montant spécifique au titre de leur participation ».

A souligner que le TGI devra bientôt rendre un verdict portant, cette fois-ci, sur un crédit immobilier. Malheureusement pour les consommateurs, la décision devrait rejoindre celle concernant le crédit à la consommation.

Même si les espoirs semblent restreints, l’UFC Que Choisir compte bien faire appel. Il existe, en outre, un vide juridique auquel il faudrait pallier. Dans la mesure où les assurés ne peuvent faire valoir un droit individuel, les prêteurs ne devraient pas non plus disposer d’un quelconque droit en la matière… Pour l’association, l’affaire n’est pas terminée…

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance CHIEN ET CHAT Assurance VIE Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS