• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance credit

Bénéficiez d'un contrat d'assurance de prêt abordable

Publié par le

Les souscripteurs de prêts immobiliers ont depuis le 26 juillet 2014, la possibilité de résilier leur contrat d’assurance de prêt dans un délai de 12 mois à compter de la signature du contrat, une occasion pour réaliser de belles économies !

Le changement prévu par la loi Hamon

Au moment de contracter un prêt, très peu de gens prêtent attention à l’assurance emprunteur. C’est pourtant un élément à ne pas négliger surtout qu’il représente une grande part dans le coût total du crédit. La loi Lagarde a permis aux consommateurs de choisir librement leur contrat d’assurance. Pourtant les banques gardent toujours le monopole de ce marché. C’est pour inverser cette tendance que le gouvernement a voté la loi Hamon. Elle permet de faciliter la résiliation du contrat.

La délégation d’assurance va permettre aux emprunteurs de réaliser jusqu’à plus de 50 % d’économies, mais pour cela il faut savoir choisir son nouveau contrat. La première étape à ne pas négliger est de faire le tour des assureurs.

Autres critères de choix

Pour être sûr de choisir le bon contrat, il faut également étudier les garanties, puisque les banques n’acceptent que les contrats qui présentent au minimum des garanties similaires aux contrats qu’elles proposent. La prochaine étape consiste à faire jouer la concurrence. Pour permettre aux usagers de comparer facilement les contrats, l’Etat prévoit de définir des catégories de contrat d’assurance de prêt immobilier. Mais les consommateurs pourront également utiliser un comparateur en ligne.

Pour changer d’assureur, l’emprunteur devra adresser le nouveau contrat d’assurance signé à sa banque. Il devra également mentionner son intention de résilier son contrat de groupe sous 15 jours à un mois. Il est donc important d’envoyer la demande au moins 15 jours avant le terme du délai de 12 mois prévu par la loi Hamon.

Une fois que la banque reçoit la lettre recommandée, elle aura 10 jours ouvrés pour prendre sa décision. En cas de refus, elle devra se justifier. Dans le cas où la banque ne respecte pas ces nouvelles dispositions, elle écopera d’une amende de 3 000 euros

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES