Comment économiser sur son prêt immobilier avec la loi Lemoine ?

Publié par Quentin Bas Lorant le 03/06/2022 à 12:59 , Mis à jour le 03/06/2022 à 16:15

Les conditions d’accès au crédit immobilier sont de plus en plus restrictives, et emprunter risque aussi de devenir plus cher avec la remontée des taux. Au milieu de ce tableau noir, la loi Lemoine apporte heureusement une bonne nouvelle.

Loi Lemoine : day one

À l’issue d’un véritable marathon législatif, la proposition de loi de la députée loi Lemoine a finalement été adoptée le 17 février 2022 et est entrée en vigueur le 1er juin. Elle va permettre de résilier son assurance emprunteur à tout moment passé un an de souscription (comme son assurance auto ou habitation depuis la loi Hamon).

Selon Patricia Lemoine, que nous avions interviewée à deux reprises, cette nouvelle disposition comporte trois grands objectifs : 

  • Comme son nom l’indique, la loi doit permettre « un accès plus juste, plus simple et plus transparent au marché de l'assurance emprunteur », et donc à l’emprunt immobilier.
  • Simplifier la vie des assurés, qui n’auront pas à attendre la date d’échéance annuelle pour résilier leur contrat.
  • Permettre des économies : selon les équipes de la députée, changer d’assurance emprunteur, ou opter pour une délégation d’assurance dès la signature du prêt peut faire économiser entre 5 000 et 15 000 euros. Pour certains profils, selon nos calculs, cette économie peut même atteindre 44 000 euros.

Un accès au crédit immobilier qui se complexifie

Concernant l’accès facilité à l’emprunt, cette réforme intervient à un moment crucial, où l’accès au crédit se complexifie pour plusieurs raisons :  

  • Le taux d’usure stagne : il s’agit du taux maximum légal auquel les banques peuvent prêter (emprunt, assurance, et frais compris) et qui est fixé chaque trimestre. Aujourd’hui fixé à 2,40% sur 20 ans, il empêche de nombreux ménages d’obtenir un taux supérieur et en conséquence d’emprunter.
  • Les règles du HCSF sont devenues contraignantes le 1er janvier : désormais, les banques ne peuvent plus déroger aux contraintes du Haut conseil de stabilité financière, qui a fixé la durée maximale d’emprunt (25 ans) et le taux d’endettement à ne pas dépasser (35%). Là aussi, ces critères éloignent certains ménages de la propriété.
  • La remontée des taux : dans un contexte d’inflation, les institutions financières comment à remonter leurs taux. Une décision qui se répercute sur les taux d’emprunt : depuis le début de l’année, les hausses moyennes sont de 0,45%, mais atteignent 0,70% dans certains cas. Emprunter risque donc redevenir plus cher à l’avenir. 

Comment économiser sur son emprunt avec la loi Lemoine ?

Dans ce contexte de renchérissement du coût du crédit, la loi Lemoine tombe à point nommé. Certaines banques n’hésitent pas en effet à attirer les emprunteurs avec des taux bas, mais conditionnent l’offre à la souscription de l’assurance emprunteur dans leur établissement. Une pratique illégale, mais vécue par 57% des personnes interrogées par Assurland.com*.

Ce que montrent nos estimations, c’est que ce calcul est rarement gagnant pour le ou les emprunteurs. En offrant un taux bas, les banques espèrent en effet réaliser une marge plus importante sur l’assurance de prêt. En réalité, il est donc plus économique de choisir un assureur autre que sa banque, malgré un taux d’emprunt qui semble plus élevé. 

Les assureurs spécialisés dans l’assurance emprunteur proposent en effet des contrats pouvant être jusqu’à trois fois moins chers, pour un niveau de garantie équivalent à celui des banques. Pour vous rendre compte de l’économie réalisable, nous avons simulé des emprunts pour plusieurs profils.

Prenons l’exemple 3, ce couple de 45 ans avec deux enfants, qui emprunte 500 000 euros sur 15 ans. Ils se voient proposer trois taux par différentes banques : 1,20%, 1,30%, et 1,40%. Avec le taux moyen (1,20%) l’assurance proposée par la banque leur coûtera 33 750 euros sur 15 ans (188 euros par mois). 

Or, passant par un assureur autre que la banque, la meilleure proposition obtenue sur Assurland permet de payer son assurance emprunteur 9 283 euros sur la durée du prêt (soit 52 euros par mois). Avec le même taux d’emprunt, l’économie réalisée sur son prêt via la délégation d’assurance s’élève donc à 24 467 euros (soit 136 euros par mois).

Pour voir combien vous pourriez économiser en fonction de votre profil, il vous suffit de réaliser une simulation d'assurance emprunteur

simulation-emprunt-credit

Simulations d'assurance emprunteur réalisées sur la base d'emprunteurs non-fumeurs, assurés à 100% pour un emprunt seul et 50/50 pour les emprunts en couple, pour des garanties décès, PTIA, IPT

* Sondage réalisé par Assurland.com en mai 2022 auprès de 230 internautes ayant réalisé une comparaison d’assurance emprunteur sur le site.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance prêt immobilier

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES