Assurance credit

Crédit immobilier : faut-il emprunter en 2020 ?

Publié par le

Crédit immobilier : taux bas et durcissement des conditions d’octroi

Obtenir un prêt immobilier vous apporte une grande aide dans vos projets d’achat. Et en ce début d’année 2020, bonne nouvelle, les taux d’emprunt sont au plus bas. Cependant, les conditions d’octroi, elles, se durcissent. Il est donc légitime de se demander si c’est le bon moment, ou non, d’emprunter pour investir dans la pierre. Assurland fait le point pour vous.

Les taux de crédit immobilier restent bas au 1er trimestre 2020

Un taux d’emprunt moyen à 1,13 %

Les deux premiers mois de cette année 2020 se ressemblent en ce qui concerne les taux d’emprunt pour un crédit immobilier. En effet, ils se sont stabilisés à des niveaux bas en février. Le taux moyen s'établit donc à 1,13 %, tout comme en janvier. Pour donner plus de détails, le taux moyen est :

  • de 0,93 %, pour une durée d’emprunt de 15 ans ;
  • de 1,08 %, pour une durée d’emprunt de 20 ans ;
  • et de 1,33 %, pour une durée d’emprunt de 25 ans.

Emprunter en 2020 : est-ce une bonne idée ?

Il faut le dire : les taux d’emprunt lorsque l’on souhaite contracter un crédit immobilier sont plus qu’attractifs. Avec une moyenne de 1,13 % toutes durées confondues, 5 % des foyers envisagent de demander un prêt à leur banque d'ici le mois de juin. Sachant que plus de la moitié des ménages ayant contractés un crédit immobilier en janvier, pour toutes durées confondues, ont pu bénéficier d’un taux d’emprunt inférieur ou égale à 1 %, cela donne envie d’en profiter également. Tout ça, malgré le durcissement des règles d’obtention d’un crédit immobilier.

Durcissement des conditions d'octroi de crédit immobilier

Une hausse de 11 % du niveau de l’apport personnel demandé

Alors que l’apport personnel demandé par les banques avait baissé de 5,5 % en 2019, il a de nouveau augmenté de 11,1 % rien que sur les deux premiers mois de 2020. Une augmentation qui complique les démarches pour les jeunes et les personnes les moins aisées. Et, en plus de cette augmentation de l’apport personnel demandé, il est de plus en plus rare que les banques acceptent des prêts immobiliers pour une durée de plus de 25 ans. En effet, seulement 1 % sont acceptés. En revanche, les prêts immobiliers sont acceptés, pour les durées plus courtes, à :

  • 5,4 % pour une durée de moins de 10 ans ;
  • 13,6 % pour une durée entre 10 et 15 ans ;
  • 31,8 % pour une durée entre 15 et 20 ans ;
  • et à 48,2 % pour une durée entre 20 et 25 ans.

Le nombre de prêts accordés baisse de 13 %

Au total, le nombre de prêts accordés chutent de 13 % en ce début d’année 2020. Nous pouvons également dire que, d’une manière générale, la production annuelle de crédits a baissé de 4 %. Pourquoi ? Parce que les demandes se sont faites de moins en moins nombreuses au fil des mois. Un recul fortement lié à la hausse des prix des logements en vente.

Pourquoi souscrire une assurance emprunteur ?

Le fait de souscrire une assurance emprunteur, aussi appelée assurance crédit ou assurance de prêt immobilier, est souvent demandée par l’organisme prêtant l’argent. Cette assurance permet de garantir le paiement des mensualités du crédit contracté en cas d'incapacité de remboursement, c’est-à-dire en cas de décès, d’invalidité, de perte d'emploi ou d’hospitalisation longue durée de l'emprunteur. En effet, sans assurance de prêt, la banque prend le risque de ne pas être remboursée. C'est pour cette raison qu'elle exige généralement la souscription de ce type d’assurance.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES