Assurance credit

Dans quelles villes l'immobilier a-t-il grimpé depuis les dernières municipales ?

Publié par le , Mis à jour le 26/02/2020 à 11:36

Lyon est la ville ayant connu la plus forte inflation immobilière depuis les dernières élection municipales

Depuis les dernières élections municipales en 2014, les prix de l'immobilier en France n'ont pas stagné. Bien au contraire, ils ont pu exploser dans certains secteurs, en particulier les villes de plus de 100 000 habitants. Et ces hausses drastiques ne concernent pas que Paris et Bordeaux, tel que le montrent les chiffres du baromètre LPI-SeLoger.

Des hausses qui touchent surtout les villes de plus de 100 000 habitants

En France, de nombreuses communes de plus de 100 000 habitants ont un marché de l'immobilier tendu voire très tendu, et ce autant à l'achat qu'à la location : forte demande, offre limitée, taux de crédit toujours plus bas permettant à un grand nombre de ménages d'emprunter... De facto, les prix ont explosé dans ces métropoles et seules deux d'entre elles ont connu une baisse depuis les dernières élections municipales : Perpignan (- 3,1 %) et Toulon (- 7,5 %).

Quand on pense à ces hausses dans le marché de l'immobilier, Paris et Bordeaux viennent très vite à l'esprit. En effet et depuis 2015, le prix du m² a connu une hausse de 30,9 % pour la première et de 44,4 % pour la seconde. À Bordeaux, le phénomène a été tel qu'on a même constaté la première baisse annuelle depuis cinq ans du prix du m² dans la ville au mois d'octobre 2019.

Mais ces deux villes n'ont pas été les seules touchées par l'inflation. « En 2014, les prix des appartements anciens avaient baissé dans 70% des villes de province de plus de 100 000 habitants », observe pourtant Michel Mouillart, porte-parole du baromètre LPI-SeLoger. Cette inflation est donc relativement récente et est devenue un enjeu clé pour ces prochaines élections municipales.

À l'approche des élections municipales, les prix grimpent dans l'Ouest français

Bien que cette inflation soit partagée dans presque toutes les grandes villes françaises, elle ne s'est pas répartie de façon égale. Par ailleurs, la capitale n'est pas la ville accusant de la plus forte hausse. On trouve en premier lieu Lyon, avec une inflation à 46,4 %. Viennent ensuite les métropoles de l'Ouest français, avec Bordeaux (+ 44,4 %), puis Rennes, à + 38,9 % et Nantes (+ 35,6 %). Vient enfin Paris et sa hausse légèrement supérieure à 30,9 %, puis Brest (+ 27,4 %). D'autres villes ont connu des hausses moins drastiques. On trouve notamment Grenoble (+ 1,8 %), Nice (+ 6,3 %), pourtant réputée pour son bâti onéreux et Montpellier (+ 6,9 %).

Un autre phénomène interroge également : dans l'Ouest, l'inflation semble se précipiter toujours plus à l'approche des municipales. Paris a vu son prix moyen augmenter de 5,4 % durant l'année précédente. Le Mans a subi une hausse de 8,9 % ; Rennes de 9,9 %. Plus drastique encore, Nantes, Brest et Angers ont vu leur m² flamber de 11 % durant ces douze derniers mois !

Inflation de l'immobilier ne signifie pas forcément exclusion des emprunteurs

Il faut cependant savoir qu'une hausse du prix du m² n'est pas nécessairement synonyme d'exclusion des emprunteurs. En effet, il faut prendre plusieurs paramètres en compte pour déterminer le pouvoir d'achat immobilier des Français. D'ailleurs, depuis le début des années 2000, ce pouvoir d'achat immobilier en France a bondi de 31 %.

Un paramètre en particulier a contribué à la stabilité du pouvoir d'achat immobilier : les taux de crédit en baisse constante depuis plusieurs années. Depuis 2015, le taux d'emprunt moyen (assurance emprunteur incluse) a chuté de 2,32 % à 1,35 % (2019). D'autant plus que jusqu'à 2019, les banques étaient moins exigeantes concernant les profils éligibles au crédit immobilier. Mais en 2020, il sera fort probablement plus difficile d'emprunter ; en effet, le Haut Conseil de sécurité financière (HCSF) a recommandé aux banques de ne pas accorder de crédit pour des durées supérieures à 25 ans, tout en limitant le taux d'endettement maximal à 33 %.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES