Assurance credit

En 10 ans, le pouvoir d'achat immobilier des Français a augmenté de 31 %

Publié par le

Le pouvoir d'achat immobilier a augmenté de 31 % depuis 2007

La baisse continue des taux de crédits ainsi que l’augmentation des revenus influent grandement sur le pouvoir d’achat immobilier. En 10 ans la capacité d’acquisition immobilière des Français a progressé de 31 % selon une étude BNP Paribas Real Estate.

Les Français peuvent acheter des logements plus grands

Investir dans l’immobilier est peut-être plus simple aujourd’hui qu’il y a 10 ans. Selon une récente étude menée par BNP Paribas Real Estate, le pouvoir d’achat immobilier des Français augmente, et ce depuis 10 ans. « La capacité d’acquisition immobilière des ménages a considérablement évolué de 2007 à 2017 », explique l’enquête. Et en effet, l’évolution est énorme. En 10 ans, ce pouvoir d’achat a progressé de 31 % en France. Les ménages peuvent donc acheter des logements bien plus grands. Selon les données de l’étude, les Français pouvaient l’’année dernière acheter 14 % de surface supplémentaire. La capacité d’achat des Français reste néanmoins différente selon les villes. Bordeaux affiche ainsi la meilleure progression (+ 12,9 %), devant Paris (+ 8,6 %), Nantes (+ 6,3 %) et Lyon (+ 5,2 %) selon e baromètre LPI-SeLoger.

Une hausse des revenus et une diminution des taux d’emprunt

Pour expliquer cette considérable augmentation du pouvoir d’achat immobilier il est nécessaire de prendre en compte plusieurs facteurs. Pour Olivier Bokobza, Directeur général du Pôle Résidentiel de BNP Paribas Real Estate, le premier est extérieur au marché immobilier : « sur cette période, les prix des logements ont peu évolué tandis que les revenus ont modérément progressé ». En effet, alors que les revenus ont augmenté de 15 %, les prix des logements sont restés stables (- 1 %). La hausse des revenus n’est néanmoins pas la seule explication. La baisse de plus de 300 points de base des taux de crédits ainsi que la diminution des durées moyennes de remboursements sont les autres facteurs qui expliquent cette hausse.

Malgré une augmentation de 4,4 % des prix de l’immobilier en fin d’année dernière, les experts se déclarent optimistes pour 2018. « La plupart des indicateurs permettent de tabler sur une poursuite de la bonne dynamique des marchés du logement en France », explique Richard Malle, Directeur de la Recherche de BNP Paribas Real Estate.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES