En novembre 2021, les taux immobiliers repartent à la hausse

Publié par Théophile Robert le 06/11/2021 à 09:00 , Mis à jour le 08/03/2022 à 00:00

Les taux de crédit immobilier vont-ils remonter ? Ou plutôt, quand vont-ils remonter ? C'est la question que se posent nombre d'emprunteurs potentiels... Et cela risque d'arriver plus vite que prévu ! D'après le dernier baromètre du courtier Vousfinancer, la plupart des banques ont augmenté leurs taux de prêt immobilier en novembre 2021. Cette hausse est parfois de 0,25 % !

Des taux remontés jusqu'à 0,25 % selon les banques chez la majorité des banques

Pour le mois de novembre 2021, la majorité des banques se sont mises au diapason : remonter les taux de crédit immobilier. Ainsi, d'après les données du Vousfinancer, plus de 60 % des barèmes reçus, des banques régionales comme nationales accusent d'augmentations. Les taux sont en hausse de 0,05 % à 0,25 % selon les établissements, les durées et les profils. Et parmi tous ces établissements, seules deux banques ont abaissé leur taux... de 0,05 % seulement. Voici donc l'évolution des taux et leur impact pour les emprunteurs :

  Septembre 2021 Novembre 2021 Écart
Taux sur 20 ans (hors assurance) 0.85 % 1.10 % 0.25 %
Capacité d'emprunt pour 1000 €/mois 220 636.8 € 215 345.8 € - 5 291 €
Mensualités pour un crédit de 200 000 € 1 183.8 € 1 205.8 € 22 €
Coût total pour 200 000 € empruntés 13 091.6 € 17 045 € 3 953.4 €

Source : Vousfinancer

Les taux moyens constatés sont donc les suivants : 1 % sur 15 ans, 1,15 % sur 20 ans et 1,40 % sur 25 ans. Mais ces hausses ont-elles vertu à s'imposer dans le temps ? Difficile à dire.

« Même si la plupart des banques ont remonté leurs taux en novembre il est trop tôt pour affirmer que l'ère des taux bas est définitivement terminée ! Il faut attendre de voir si ces hausses se généralisent et si elles s'installent dans la durée, ou si elles interviennent uniquement en fin d'année, à un moment où les banques ont encore beaucoup de dossiers à traiter dont certains seront même comptabilisés pour l'année 2022. En outre, rappelons qu'il s'agit de taux affichés sur les barèmes qui peuvent ensuite être revus à la baisse grâce à un système de décotes appliquées en fonction du profil des emprunteurs, ce qui permet aux dossiers de qualité d'obtenir encore des taux records », explique Julie Bachet, directrice générale de Vousfinancer.

Des taux qui restent extrêmement bas

Remarquons par ailleurs que ces taux sont toujours extrêmement bas et avantageux pour les profils les plus attrayants. Pour ces dossiers privilégiés par les banques, ces taux restent en dessous de la barre symbolique des 1 % : 0,50 % sur 15 ans, 0,70 % sur 20 ans et 0,90 % sur 25 ans.

Faut-il pour autant s'en inquiéter ? Pour l'instant, même s'il est difficile de savoir si ces hausses perdureront, la situation ne semble guère alarmante. D'une part, avec le retour de l'inflation et une légère remontée des taux obligataires, cette hausse semble cohérente. D'autre part, Xavier Lacombe, co-fondateur d'Artémis courtage, interprète ces résultats comme une simple correction après la baisse record des taux de prêt immobilier en octobre, et ce malgré la hausse des taux obligataires. « Les banques ont voulu bien démarrer l’année en octobre et elles se sont recalées en novembre pour préserver leurs marges », allègue-t-il.

Il rappelle également que la plupart des prêts accordés ne seront débloqués qu'en 2022. Ils se rapportent donc aux objectifs des banques pour 2022, et non 2021. « Avec des objectifs de production de crédits qui restent élevés, les banques vont être attentives à ne pas trop augmenter leurs taux pour remplir ces objectifs, d'autant que relever les taux risque d'augmenter les refus de dossiers qui se heurteront plus facilement à la limite de taux d'endettement de 35% imposée par l'autorité de contrôle (HCSF) », ajoute Xavier Lacombe.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance prêt immobilier

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

COMPARAISON D'ASSURANCE EMPRUNTEUR