Est-ce que les taux d'emprunt vont encore augmenter en 2022 ?

Publié par Quentin Bas Lorant le 02/08/2022 à 19:29 , Mis à jour le 02/08/2022 à 19:48

Les taux d'emprunts immobiliers moyens (toutes durées et montants confondus) ont déjà augmenté de près de 0,5% depuis décembre. Cette remontée, après plusieurs années de taux moyens sous les 2%, devrait se poursuivre au deuxième semestre et, par la suite, sous le double effet de l'inflation et de la remontée des taux directeurs.

Il y a un an, un record pour les taux bas

En début d’année, nous nous demandions s’il allait être plus difficile de devenir propriétaire en 2022. Plusieurs facteurs appuyaient cette tendance : la chute du nombre de logements neufs, des prix d’achat maintenus haut, les nouvelles règles contraignantes du HCSF, et, surtout, des taux de crédits immobiliers qui suivaient l’inflation. 

Depuis, l’inflation n’a pas faibli (+6% en juillet), et après plusieurs années autour des 1%, les taux d’emprunt remontent. Pour illustrer la tendance, on peut dire que c’est au premier trimestre 2016 que les taux de crédits immobiliers aux particuliers (sur l’ensemble des marchés) sont tombés durablement sous barre des 2% (selon Crédit Logement/CSA). 

D’après le même observatoire, la barre des 1,5% a ensuite été atteinte en un semestre seulement : entre décembre 2011 et juillet 2016, la moyenne toutes durées confondues est passée de 3,22% à 1,55%. La forte concurrence entre les banques cette année-là, et les conditions de financement très accommodantes de la BCE, ont grandement contribué à cette « bataille des taux bas ».

Puis, en raison de la crise sanitaire, les taux moyens sont ont encore chuté de 0,5% et sont restés pratiquement collés à la barre des 1% entre janvier 2020 et janvier dernier. La baisse d’activité liée à la pandémie a réduit le nombre d’acheteurs potentiels et contraint les banques à les attirer par des emprunts encore plus intéressants. 

Les taux les plus bas ont ainsi été enregistrés en août 2021 (il y a toute juste un an), avec une moyenne d’1,05%. C’est depuis ce plancher historique, et particulièrement depuis le début de l’année, que l’on assiste à une progressive remontée. Toujours selon l’observatoire Crédit logement/CSA, le taux immobilier moyen a connu une hausse de 1,06% à 1,52% entre décembre 2021 et juin 2022.

La remontée des taux va-t-elle se poursuivre ?

Et toutes les raisons portent à croire que ce n’est pas fini. D’abord, comme tous les secteurs, les institutions financières (banques) sont, elles aussi, touchées par l’inflation amorcée par la reprise post-Covid et accentuée par le conflit en Ukraine. 

Pour limiter cette inflation galopante, les banques centrales ont décidé récemment une remontée historique des taux : la BCE ne l’avait pas fait depuis 11 ans. À la clef, un financement plus coûteux pour les banques commerciales, et donc une répercussion sur les taux d’intérêt de votre crédit immobilier.

Cette remontée des taux se traduit d’ores et déjà par une chute des prêts accordés de 9% entre le deuxième trimestre 2021 et le deuxième trimestre 2022, selon Crédit logement/CAS. Si le taux est bien sûr décisif, il n’est toutefois pas le seul à restreindre l’accès à la propriété actuellement. Les règles du HCSF, comme le taux d’endettement maximal de 35% (assurance comprise) avait déjà commencé à restreindre l’accès au crédit pour nombre de ménages. 

En la matière, la récente loi Lemoine sur la résiliation facilitée en assurance emprunteur arrive à point nommé : elle devrait renforcer la concurrence dans ce secteur dominé par les banques et contribuer à réduire le coût de l’assurance de prêt immobilier. L’économie réalisée (qui peut atteindre 44 000 euros sur certains profils) pourrait compenser la remontée des taux, et réduire le taux d’endettement total des futurs acquéreurs.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance prêt immobilier

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES