• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance credit

Immobilier : pouvez-vous avoir un taux à moins de 1 % ?

Publié par le

Qui peut obtenir un taux de crédit inférieur à 1 %

Ça n’a jamais été autant le meilleur moment pour acheter. En effet, les taux historiquement bas poussent les Français à passer le cap de l’achat immobilier. Mais certains d’entre eux peuvent prétendre à des taux défiant toute concurrence, sous la barre des 1 %. Faites-vous partie de ces chanceux ?

Des taux immobilier extrêmement bas !

Les courtiers ne cessent de targuer les taux historiquement bas afin de convaincre les potentiels acheteurs de passer le cap de la propriété. 1 % sur 20 ou 25 ans, 0,70 à 0,90 % sur 15 ans.

Mais attention, ces taux sous la barre des 1 % ne sont réservés qu’à une poignée de privilégiés. Les emprunteurs ayant obtenu les conditions de financement les plus avantageuses sur 15 ans ont décroché du 1,01 % en moyenne selon l’observatoire Crédit Logement-CSA. Seule une minorité de Français au dossier impeccable peuvent ainsi prétendre à un taux inférieur à 1 %. En faites-vous partie ?

En tous cas les banques ne sont pas ouvertes aux explications de délivrance des taux. Le site cbanque.com a ainsi contacté 8 établissements bancaires, seuls 2 ont bien voulu répondre à leurs questions.  Ainsi la Société Général dévoile être capable de proposer un taux inférieur à 1 % aux emprunteurs aux revenus importants, disposants d’un apport de plus de 15 % sur des durées inférieures à 15 ans. Quant à LCL, ces taux record sont accordés au cas par cas aux prêts de moins de 7 ans. Ces cas par cas peuvent ainsi sortir de la grille des taux.

Les critères des bons dossiers emprunteurs

Pour obtenir les meilleurs taux, le premier critère reste les revenus. Sur 15 ans, pour bénéficier d’un taux maximum de 1 % il faudra pouvoir justifier d’au moins 40K/an, soit plus de 3 300 euros/mois.

Sur une plus longue période d’emprunt, 20 ans, moins de 1 % restera une exception. Ce taux record concernera les dossiers justifiants d’au moins 55K/an avec un apport de 20 %. Sans apport pour obtenir un tel taux, les revenus devront être d’au moins 70K/an pour des emprunteurs vivant en province. En Île-de-France, les revenus devront atteindre 100 k/an.

D’autres critères entrent également en compte pour bénéficier de taux très bas : la domiciliation des revenus, la souscription de l’assurance emprunteur proposée par la banque, ainsi que de l’assurance habitation, tout comme l’ouverture de produits d’épargne au sein de l’établissement.

Vous êtes primo-accédant ? Les taux à moins de 1 % sont-ils pour vous ?

Un profil intéresse particulièrement les banques : les primo-accédant. Leurs revenus peuvent augmenter, ce sont des clients longue-durée avec de potentielles ouvertures de comptes pour leurs enfants, etc. Ce n’est pas pour autant qu’emprunteur à moins de 1 % est une mince affaire.

Selon VousFinancer, seuls quelques dizaines de dossiers de primo-accédant ont obtenu des taux très bas sur tout le territoire. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES