Immobilier : un rendement en capital de 3 % en 2021

Publié par Théophile Robert le 10/02/2022 à 09:00 , Mis à jour le 08/03/2022 à 00:00

MSCI a rendu son bilan annuel des marchés immobiliers mondiaux pour l'année 2021. Concernant la France, l'entreprise de services financiers observe une augmentation de 3 % des prix, tous secteurs confondus (immobiliser résidentiel, de commerce, bureaux). Cette hausse fait suite à une année 2020 de stabilité, notamment à cause d'un marché immobilier en pause.

MSCI relève une augmentation de 3 % des prix de l'immobilier toutes catégories confondues

Pour trouver les données qui nous intéressent, il faut se pencher sur l'indice MSCI France Capital Growth Preview. Il renseigne notamment sur l'évolution des valeurs immobilières pour l'année 2021 dans un contexte de crise et après un petit recul en 2020 (-0,1 %). En 2020, le résidentiel avait connu une hausse de 4,9 %, tandis que l'immobilier de commerce avait subi une baisse de -4,8 % et que les prix des bureaux avaient retracé de -0,8 %. Ainsi en 2021, la hausse globale des prix de l'immobilier en France a été de 3 %, non loin du niveau pré-Covid de 2019, à 3,7 %.

Pour arriver à ce résultat, l'indice MSCI France Capital Growth Preview prend en compte un échantillon de 1 297 actifs immobiliers possédés par 31 fonds, pour une valeur totale de 69 milliards d'euros, soit environ 38 % de la valeur de l'indice immobilier annuel MSCI France. Toutefois, MSCI a prévenu que ce résultat n'était que préliminaire. En effet, le résultat final sera connu le 25 mars prochain, « compte tenu de la taille limitée de l'échantillon » ayant servi à produire le résultat préliminaire.

« MSCI France Capital Growth Preview fournit une première indication de la performance immobilière de 2021, deux mois avant la publication de l'indice annuel », explique Carine Dassé, directrice exécutive de MSCI.

Alors que l'immobilier résidentiel explose, l'immobilier de commerce stagne

Pour rappel, l'année 2020 avait connu une forte différence le marché résidentiel et le marché de l'immobilier de commerce. En France, l'immobilier résidentiel est considéré comme une valeur refuge. Ce marché a d'ailleurs atteint des sommets en 2021. Pour cette année dans le marché résidentiel, la hausse correspond d'ailleurs à l'augmentation de la valeur observée durant les années précédentes (+5,4 % en 2021 après +4,9 % en 2020 et +5,3 % en 2019).

Mais ce n'est pas le cas pour le marché de l'immobilier de commerce. Ce marché est en stagnation en 2021, à -0,3 %. Mais ce n'est pas un si mauvais bilan, après deux années où les moins-values ont été fortes (-1,6 % en 2019 et -4,8 % en 2020). En 2020, l'immobilier de commerce avait notamment souffert de la crise sanitaire et de ses conséquences : fermetures administratives, déplacements moindres et développement du télétravail avec des salariés qui ne se déplacent plus.

Quant aux bureaux, les valeurs avaient connu une période faste en 2019, avec une hausse de 3,9 %. Mais la crise et le développement du télétravail avaient fait reculer ce marché en 2020, de -0,8 %. 2021 est donc l'année de la reprise pour ce marché et la performance a été de 5,4 %. « En 2021, la croissance du capital des bureaux redevient positive et reste principalement soutenue par les immeubles parisiens. L'intérêt pour les actifs résidentiels se confirme avec une croissance du capital de 5,4 % tandis que la baisse de la valeur en capital des commerces ralentit (-0,3 %) », analyse Carine Dassé.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance prêt immobilier

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

COMPARAISON D'ASSURANCE EMPRUNTEUR