• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance credit

L'absence de concurrence impact le coût de l'assurance emprunteur

Publié par le

Une étude réalisée par l’UFC – Que Choisir et consacrée à l’assurance emprunteur montre que l’adoption de la loi Lagarde, en juillet 2010 ne tient pas ses engagements. Pour rappel, celle-ci devait avoir pour effet de réduire le coût des prêts immobiliers et plus précisément celui de l’assurance.

Aujourd’hui, le fait est que les frais n’ont pas diminué. On pourrait même dire qu’ils augmentent et représentent près d’un quart de la totalité des frais liés au crédit. En outre, opter pour une couverture autre que celle proposée par l’organisme prêteur n’est évident. Faisons le point sur la question.

Banques et assurance emprunteur, la situation actuelle

Après application de la loi Lagarde en 2010, il semblerait que les établissements bancaires ne soient pas totalement fairplay. D’abord, il existe un flou quant au principe d’ « équivalence de garanties » par rapport à l’assurance emprunteur qui serait souscrit à la place de celle proposée par les banques. Ces derniers ont alors refusé les couvertures extérieures en se basant sur des différences concernant des éléments peu importants même si l’assurance alternative offre une garantie équivalente voire meilleure. Puis, il y a la quasi impossibilité d’opter pour une autre assurance crédit durant la durée de l’emprunt. La résiliation est parfois envisageable mais moyennant des frais exorbitants.

Malgré tout, force est de constater que la majorité des banques ont apporté des améliorations aux frais liés aux crédits immobilier.

Remaniement de la loi Lagarde

Face à l’attitude des banques, des changements devraient être apportés à la loi Lagarde. Plus précisément, les emprunteurs assurés devraient avoir la possibilité de résilier annuellement l’assurance liée au crédit immobilier.

D’autres ajouts sont également proposés. Notamment l’obligation pour les établissements bancaires de fournir des informations complètes aux emprunteurs. Ces derniers devraient ainsi connaître exactement le minimum de garantie recherché. De cette manière, ils peuvent comparer les offres en sachant à quoi s’en tenir. Puis, il ne devrait pas être possible pour les banques d’être à la fois le vendeur d’une assurance et bénéficiaire de celle-ci.

Quoi qu’il en soit, il est vivement recommandé aux emprunteurs de comparer les offres avant de signer un contrat ou de faire appel courtier en assurance afin de faire respecter leurs droits et de trouver des offres plus intéressantes.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES