• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance credit

L'AEC récompense les professionnels de l'assurance de prêt

Publié par le

Cela fait près d’une année que les membres de l’association Assurance Emprunteur Citoyen lutte pour défendre le droit des consommateurs à choisir librement son assureur en matière d’assurance emprunteur. Etant donné que la loi Lagarde n’a pas donné les effets escomptés, l’association estime donc qu’il faut continuer le combat.

Les membres de l’association déconcertés par les agissements de certaines banques

Durant l’été 2013, l’association a pu regrouper plusieurs témoignages de leurs adhérents. Certaines de ces déclarations étaient encourageantes tandis que d’autres l’étaient un peu moins. Ces témoignages donnés ont donc permis à l’association de mettre la main sur les organismes qui méritent d’être distingués et ceux qui ne le méritent pas en raison d’agissements valorisants.

Pour montrer au grand public jusqu’où la situation de l’assurance de prêt immobilier est parfois peu compréhensible, l’AEC a décidé de décerner les prix à quelques professionnels œuvrant dans ce secteur. Ainsi, il espère faire évoluer les choses. Pour rappel, cela fait trois années que la loi Lagarde est entrée en vigueur pourtant le marché de l’assurance emprunteur est toujours dominé par quelques bancasseurs et n’est toujours pas ouvert à la concurrence.

AEC récompense et sanctionne

Les récompenses ont été décernées pour mettre en valeur les actions les plus méritantes et pour les faire connaitre au grand public. Ainsi la Banque Postale s’est vu remettre le prix AEC de la « Transparence ». Cela parce que c’est la seule Banque avec la Caisse d’Epargne qui a su inscrire clairement dans sa notice d’assurance le droit à la résiliation annuelle. Quant au médiateur de la BNP Paribas, il s’est vu attribuer le prix AEC du « Courage » puisqu’il a eu le courage de contrer les décisions du groupe qui s’opposait à ce qu’un de ces adhérents puisse résilier son contrat bancaire pour un autre contrat équivalent en matière de garanties. Il a demandé à son hiérarchie et  à l’agence locale de réexaminer le cas d’un client.

Et la Palme d’or revient à l’UFC-Que Choisir qui n’a cessé de lutter pour défendre le droit des consommateurs à choisir librement l’organisme où il souhaite souscrire une assurance emprunteur. L’association n’a pas hésité à pointer du doigt les banques qui ne jouaient pas le jeu. Mais si l’AEC récompensait les plus méritants, elle a aussi sanctionné les organismes qui ont agit de manière peu convenable.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES