• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance credit

L'assurance crédit et le droit à l'oubli

Publié par le

Les personnes ayant été malades d’un cancer, peinent à accéder à l’assurance crédit dans le cadre d’un emprunt. C’est pourquoi la convention AERAS (s'assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé) leur permet de souscrire une assurance, avec une surprime. Et c’est la même chose pour les anciens malades, totalement guéris.

Le droit à l’oubli pour accéder à l’assurance emprunteur

Une fois la personne totalement guérie de sa maladie, elle peine bien souvent à trouver une assurance crédit sans passer par la case AERAS. Pourtant, la personne ne représente plus un risque de santé.

C’est pourquoi la question du droit à l’oubli revient sur le devant de la scène. Cette disposition permettrait à ses anciens malades de rayer leur maladie du questionnaire de santé, lié à l’assurance emprunteur. Ils n’auraient ainsi plus besoin de déclarer à leur banque et à l’assureur qu’ils ont été malades.

Cette disposition serait valable non seulement pour les cancers pédiatriques mais également pour d’autres types de cancers. Les détails restent à mettre en place comme le nombre d’années après lesquelles les anciens malades pourront bénéficier du droit à l’oubli par exemple.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES