L'assurance-crédit indispensable pour obtenir un prêt immobilier

Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance credit > L'assurance-crédit indispensable pour obtenir un prêt immobilier

Actualité de l'assurance

Assurance creditVoir toute son actualité

L'assurance-crédit indispensable pour obtenir un prêt immobilier

|
Consultations : 1229
Commentaires : 0
Trucs et astuces pour une bonne assurance-crédit

Pour accorder un crédit immobilier, la banque impose de posséder une bonne assurance-crédit. Une précaution qui lui permet de bénéficier de garanties quant au remboursement du crédit si l’emprunteur se trouve empêcher de rembourser par suite de décès, de problèmes liés à sa santé, de licenciement ou à la suite d’un accident entraînant une invalidité.

Ce qu’il faut savoir

Avant de souscrire une assurance prêt immobilier, il ne faut pas oublier de profiter de la liberté offerte par la loi Lagarde. Avant que ce texte législatif entre en vigueur, l’emprunteur devait souscrire l’assurance proposée par l’établissement prêteur. A défaut, aucun crédit ne lui était accordé. Aujourd’hui, c’est la liberté qui prévaut et l’emprunteur peut faire jouer la concurrence pour trouver la meilleure offre d’assurance-crédit en utilisant par exemple un comparateur d’assurances.

A noter qu’il faudra satisfaire à un questionnaire médical où il est question notamment de maladies héréditaires, d’opérations chirurgicales subies, de traitements médicaux, de troubles divers ou encore d’arrêts de travail dus à une maladie. Cela permet à l’assureur de connaître l’état de santé lors de la demande de crédit et de définir le contrat le plus approprié.

Des informations exactes

Les renseignements fournis dans le questionnaire médical doivent être exacts, car en cas d’erreur, l’assureur peut refuser de prendre en charge le remboursement du crédit si un problème se produit. En cas de renseignements involontairement erronés, l’assureur réduit son remboursement et, si ces approximations lui paraissent volontaires, il peut annuler le contrat. Pour éviter cet écueil, il est possible de compléter le questionnaire médical avec l’aide d’un médecin généraliste.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS