• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance credit

L'Assurance Emprunteur Citoyen distribue les récompenses

Publié par le

Voilà maintenant trois ans que la Loi Lagarde est effective pourtant le secteur le marché de l’assurance crédit n’est toujours pas libéralisé. Au contraire, quelques bancassureurs détiennent encore la majorité des parts de ce marché bien juteux. Ainsi, une association a pris une initiative quelque peu originale, visant à décerner des Palmes de l’assurance aux actions les plus méritantes.

But des récompenses

L’association a décidé de décerner des trophées pour récompenser les banques qui ont pris les dispositions nécessaires pour ouvrir le marché de l’assurance de prêt à la concurrence. Mais elle sanctionne également les banques qui ne veulent pas jouer le jeu et qui font des pratiques douteuses vis-à-vis de leurs clientèles. Pour juger les banques, l’Assurance Emprunteur Citoyen s’est basée sur le témoignage de ces membres et les plaintes qu’elle a recueilli.

L’association rapporte pour le site Diagnostic Expertise que l’été 2013 était marqué par de « nombreux évènements heureux ou malheureux » rapportés par leurs adhérents. Elle rajoute « Ces témoignages nous ont permis de désigner plusieurs prétendants aux distinctions d'honneur ou de déshonneur que notre association entend décerner ».

Le but de l’association est de montrer au grand public à quel point la situation de l’assurance emprunteur peut sembler contradictoire à ce qu’il pourrait penser.

UFC-Que Choisir reçoit la Palme d’or

Durant les quelques années qui ont suivi la mise à effet de la loi Lagarde, l’association des consommateurs UFC-Que Choisir n’a cessé de se battre pour faire valoir les intérêts des consommateurs, pour ce combat, l’Assurance Emprunteur Citoyen lui décerne la Palme d’or. Elle se place donc parmi les associations les plus méritantes.

Elle est suivie de près par la Banque Postale qui reçoit la Palme de la Transparence pour avoir pris les dispositions nécessaires dans le but de renseigner les clients de la possibilité de résilier le contrat un an après la souscription. 

BNP Paribas reçoit quant à elle la Palme du Courage, pour avoir pris le risque de se « positionner contre le discours officiel de la banque » et pour avoir eu le courage de « demander à l’agence locale et à la hiérarchie de réétudier la situation d’un client et d’accepter sa demande » (selon un témoignage dans Diagnostic Expertise).

Enfin, la sanction tombe sur le Crédit Foncier, il reçoit alors la Palme de la Mauvaise Foi. Selon l’AEC, il serait passé maitre du refus sans justification de toutes les demandes de substitution d’assurance de prêt.

En savoir plus sur la délégation d’assurance

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES