Assurance credit

L'assureur emprunteur épargnée durant le Grand confinement ?

Publié par le , Mis à jour le 16/04/2020 à 16:58

L'assurance emprunteur épargnée

L’idée que nous puissions sortir du confinement à partir du 11 mai 2020 donne un peu d’espoir et de visibilité au marché de l'immobilier qui est actuellement en pause depuis près d’un mois. Le décret qui autorise les actes notariés à distance durant la période de crise sanitaire a permis de débloquer quelques situations, mais il reste encore de nombreux dossiers bloqués. Malgré tout, l’assurance-crédit reste relativement épargnée. Assurland fait le point.

Le marché de l’immobilier en pause depuis la mi-mars suite au confinement

Alors que l’ensemble de la population française est invitée à rester chez elle, les nouveaux projets immobiliers se font extrêmement rares : les banques donnent la priorité aux professionnels et aux entreprises afin qu’ils reçoivent les financements dont ils ont besoin. En parallèle, les visites de logements étant impossibles, les demandes de crédits se font de plus en plus rares au fil des semaines de confinement. Les demandes de prêts ne cessent donc pas de chuter.

Dans la même logique, ce sont les nouvelles affaires en assurance emprunteur qui diminuent continuellement. En revanche, pour les dossiers déjà créés, les banques font tout leur possible pour qu’ils puissent avancer. Les seuls qui peuvent rencontrer des difficultés sont les dossiers de personnes dont l’assureur emprunteur dépend des résultats d’examens médicaux.

Les formalités médicales allégées durant la crise sanitaire en France

Afin de débloquer ces dossiers et de leur permettre d’avancer, certains assureurs ont choisi de s’adapter à la situation actuelle proposant ainsi aux emprunteurs de remplir eux-mêmes les questionnaires médicaux demandés. Comment ? Ils ont mis en place la téléconsultation et ont assoupli les formalités médicales liées aux emprunts de plus de 300 000 euros et pour les emprunteurs de plus de 45 ans. C’est par exemple le cas de Digital Insure, qui a supprimé la visite médicale en demandant à la place que les informations soient envoyées en ligne accompagnée d’une d’attestation sur l’honneur.

L’assurance emprunteur : une assurance épargnée malgré tout

Malgré la crise sanitaire et le confinement qui font suite à la pandémie du Covid-19, l’assurance-crédit est plutôt bien épargnée si on la compare à d’autres activités assurantielles. En effet, même si les emprunteurs choisissent en grande majorité de suspendre leurs mensualités qui paient leur crédit immobilier, ils demeureront couverts par leur assurance en cas de décès à cause du Coronavirus. La sinistralité concernant l’assurance emprunteur devrait donc être moindre.

Comment imaginer la reprise une fois le déconfinement instauré ?

Lorsque l’on pense au déconfinement, la principale inquiétude concernant les crédits concerne la reprise des affaires nouvelles. En effet, plusieurs scénarios sont envisageables. Dans le meilleur des cas, il peut seulement y avoir de nombreux reports. Mais il est également possible de connaître de nombreuses pertes car des Français auront perdu leur capacité à acheter suite à un chômage par exemple. “Nous craignons que le marché reparte avec un décalage, car ceux qui auront subi une baisse de revenus, en chômage partiel, mais surtout les indépendants et artisans commerçants, devront patienter avant de refaire une demande de prêt”. C’est ce qu’a expliqué Jérôme Robin, le directeur général de VousFinancer. La seconde inquiétude concerne elle la hausse des taux de crédit immobilier déjà appliqués par certaines banques. En effet, certaines ont revu leurs taux à la hausse avec une augmentation entre 0,15 et 0,25 % en moyenne.

Pour souscrire une assurance crédit, rien de plus simple. Il vous suffit de réaliser une devis en ligne sur notre site Assurland.com !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES