Assurance credit

L'immobilier a le vent en poupe sur le littoral français

Publié par le

Résidence secondaire : le Pays Basque est l'une des destinations préférées des acheteurs

Le marché immobilier ancien se porte extrêmement bien sur le littoral français. Une croissance soutenue qui ne masque cependant pas les écarts de prix qui peuvent exister entre le Nord et le Sud du pays. La forte demande sur le marché de l'immobilier de prestige sur la façade Atlantique en est un bon exemple.

Les prix médians de l’immobilier ancien ont augmenté sur le littoral

Que ce soit pour y vivre à l’année, ou quelques semaines, le littoral fait rêver. D’après les notaires de France, ce succès ne se dément pas, puisque le marché immobilier ancien se porte extrêmement bien. Une tendance qui concerne les appartements, mais également les maisons, souligne Les Echos. Entre le 1er avril 2017 et le 31 mars 2018, les prix médians des appartements et maisons dans l'ancien ont ainsi augmenté dans presque toutes les villes balnéaires. Une hausse qui atteint +17,2 % au Lège-Cap-Ferret (Gironde). Le prix médian d’une maison ancienne y atteint 675 000 euros. Derrière cette ville située entre le bassin d'Arcachon et l'océan Atlantique, Biarritz arrive en seconde position avec un prix médian de 583 700 euros.

Derrière ces deux villes qui se trouvent sur la façade Atlantique, se trouve une ville de la Côte d’Azur, Antibes. La ville d’Alpes-Maritimes est la troisième cité balnéaire la plus chère avec un prix médian de 559 000 euros. La côte Bretonne n’est pas épargnée par cette envolée des prix puisqu’elle la région a enregistré « un volume de transactions jamais atteint » en 2017. Entre le 1er avril 2017 et le 31 mars 2018, les prix médians des appartements anciens ont augmenté de + 4,1 % et ceux des maisons anciennes de + 1,8 %.

Le bassin d’Arcachon et le Nord : deux extrêmes en matière de prix

Si les plus fortes hausses concernent deux villes de la façade Atlantique ce n’est pas un hasard. Sur la Côte Atlantique, le marché des résidences secondaires de prestige est en forte progression. Le Pays Basque, le bassin d'Arcachon, l’Île de Ré et La Baule apparaissent comme les destinations privilégiées des acheteurs. Des clients qui sont majoritairement français. « Le retour de la clientèle locale est une tendance nationale sur le marché de l’immobilier haut de gamme […] Les lieux de villégiature du littoral atlantique n’échappent pas à cette règle », indique Thibault de Saint Vincent, Président du réseau Barnes.

Bien plus au Nord, les villes balnéaires voient elles aussi les prix augmenter. Des hausses qui restent toutefois moins impressionnantes que sur la Côte d’Azur et la façade Atlantique. Dans le Nord on trouve ainsi les stations balnéaires les plus abordables. Boulogne-sur-Mer (120 000 euros), Dieppe (133 100 euros) et Dunkerque (140 200 euros) sont les trois stations balnéaires les moins chères.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES