La Macif propose une assurance emprunteur similaire à celle des banques

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance credit > La Macif propose une assurance emprunteur similaire à celle des banques

Actualité de l'assurance

Assurance creditVoir toute son actualité

La Macif propose une assurance emprunteur similaire à celle des banques

|
Consultations : 5285
Commentaires : 0
Simulation gratuite d'assurance crédit : Economisez sur votre assurance crédit

La loi Hamon ébranle le monde de l’assurance. Elle prévoit un grand changement dans le domaine d’assurance emprunteur : dès le 26 juillet 2014, les emprunteurs pourront résilier leur contrat d’assurance dans un délai de 12 mois après avoir obtenu l’emprunt.

La Macif adapte ses offres aux besoins de ses clients

Pour prendre le tournant prévu par la loi Hamon, l’assureur Macif a décidé de faire évoluer son contrat d’assurance emprunteur en le dotant des mêmes garanties que celles proposées par les banques. L’offre de la Macif est proposée sans surcoût. Ainsi, les emprunteurs disposent de contrats offrant des niveaux de couverture semblables à ceux des organismes prêteurs et effectuent par la même occasion une économie pouvant aller jusqu’à 50 %.

L’assureur va même plus loin et simplifie les formalités de souscription. En effet, le contrat d’assurance emprunteur du groupe introduit un nouveau questionnaire santé avec « droit à l’oubli ». Cette mention permettra aux personnes atteintes de cancer ou qui ont guéri de cette maladie de bénéficier d’un prêt immobilier et de ce fait être couvert par un contrat d’assurance.

La délégation d’assurance ne séduit pas les consommateurs

Assurance crédit : la Macif s'ouvre au marchéMalgré la loi Lagarde qui était sensé d’ouvrir le marché de l’assurance à la concurrence, encore très peu de consommateurs adoptent la délégation d’assurance. C’est le cas puisque les banques y sont réticentes. La loi les oblige pourtant à accepter une délégation d’assurance si le niveau de couverture proposé par le nouveau contrat est semblable à celui qu’elles proposent.

D’autres éléments comme les frais supplémentaires utiles pour la gestion administrative ainsi que les délais de réalisation peuvent également freiner les consommateurs dans leur achat, ils préfèrent donc s’arrêter aux contrats bancaires. Cependant, la loi Hamon peut faire changée les choses.

Puisque la loi Hamon prévoit de mettre en place un taux annuel effectif de l’assurance qui viendra combler le taux sur l’emprunt, le consommateur pourra facilement comparer le taux des assurances de prêt. Les divers frais appliqués par les banques lors de la délégation d’assurance ont également été supprimés.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance CHIEN ET CHAT Assurance VIE Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS