Assurance credit

Le marché immobilier au ralenti pour le début de l'année 2018

Publié par le

Le niveau de marge est quant à lui en hausse sur le marché immobilier

Le marché immobilier démarre doucement en ce début d’année 2018. Le marché français est en perte de vitesse sur ces dernières semaines. Le nombre de transactions est quant à lui en diminution.

 Un ralentissement de la hausse des prix de l’immobilier ancien

Le début d’année 2018 est sur la même tendance que la fin d’année dernière. Le site d’annonce immobilière Se Loger nous apprend en effet que le marché immobilier est en parte de vitesse depuis le 1er janvier 2018. Dans l’ancien (appartements et maisons confondus), la hausse des prix ralentit par rapport à 2017 puisque ces dits prix ne progressent que de 4,3 %.  Le « rythme de la hausse avait culminé à 4,7 % en septembre 2017 » explique Michel Mouillart, Professeur d’économie à l’université Paris-Ouest et porte-parole du baromètre LPI - Se Loger. Les prix des appartements anciens ont même diminué dans 25 % des villes de plus de 100 000 habitants. C’est notamment le cas à Besançon ou Limoges où les prix immobiliers ont reculé respectivement de 9,4 % et 3,4 %.

Les acheteurs ont une marge de négociation plus forte

Les transactions immobilières connaissent également un recul puisque les ventes de logements perdent 1 %. Cette baisse est notamment due à la hausse constante des prix de vente qui contraint une part des futurs acquéreurs à retarder ou annuler l’achat d’un bien immobilier. Pour expliquer ce phénomène, Se Loger nous apprend également que le nombre de prêts immobiliers accordés connaît une légère baisse ces dernières semaines.

Le recul n’est pour autant pas généralisé puisque Michel Mouillart indique que « pour le troisième mois consécutif, le niveau des marges se relève et s’est accru de plus de 8 % depuis septembre 2017 ». Cette bonne nouvelle pour les acheteurs a été rendue possible grâce au ralentissement de la hausse des prix ainsi qu’à la baisse de la demande.  La marge de négociation devient notamment beaucoup plus forte sur le marché des maisons indique le baromètre LPI - Se Loger. Les prochains chiffres sont attendus par les professionnels du marché, qui s'étaient annoncés confiants pour 2018. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES