• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance credit

Le transfert de crédit immobilier boudé par les banques

Publié par le , Mis à jour le 05/12/2017 à 13:22

De plus en plus de banques suppriment la clause de transfert de prêt

Pour l’acquisition d’un nouveau bien immobilier, il est possible de transférer son emprunt. Toutefois, il apparaît de plus en plus difficile de bénéficier de cette option. En effet, nombreux sont les établissements bancaires qui font disparaître cette clause de transfert de crédit de leurs offres de prêt immobilier. Explications.

Transférer son crédit sur un nouveau bien immo

Selon Vousfinancer.com, le transfert des prêts immobiliers se fait rare en France. Le courtier signale en effet qu’il n’est plus proposé que par deux banques nationales, des établissements bancaires régionaux et quelques banques en ligne. Pourtant, il s’agit là d’une clause avantageuse pour l’emprunteur.

Concrètement, transférer son crédit évite de devoir procéder à son remboursement au moment de la revente de son bien immobilier et d’en contracter un autre pour son acquisition. Ainsi, l’emprunteur peut conserver le crédit en cours et procéder à son transfert sur le nouveau bien et, si besoin, il est possible de contracter un nouveau prêt immobilier.

Lorsque les taux sont élevés comme c’est le cas actuellement, le transfert de l’emprunt immobilier peut être l’occasion pour l’acquéreur de bénéficier du taux compétitif de son crédit.

Des économies significatives pour l’emprunteur

Directrice des relations Banques chez Vousfinancer.com, Sandrine Allonier estime qu’au global, les « économies générées peuvent être significatives » dans un contexte de forte remontée des taux, ce qui apparaît comme l’un des scénarios envisageables pour les années qui viennent.

D’ailleurs, c’est cette perspective de remontée des taux enregistrée depuis fin 2016 qui pousse les établissements bancaires à faire disparaître cette clause de transfert du prêt immobilier car elle pourrait constituer un réel manque à gagner non négligeable.

On rappellera enfin que la souscription d'une assurance-crédit au moment de contracter un emprunt ne constitue pas une obligation légale. Mais, elle est devenue incontournable puisque les établissements prêteurs réclament toujours ce genre de garantie. Toutefois, rien n'oblige à opter pour l'assurance prêt immobilier proposée par la banque et il est même possible de choisir un autre contrat d'assurance auprès d'un organisme tiers en se prévalant du dispositif de la loi Hamon.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES