Assurance credit

Les demandes de résiliation d'assurance emprunteur en recul

Publié par le

L'amendement Bourquin favorise le libre jeu de la concurrence

Depuis janvier dernier, les emprunteurs peuvent, grâce à l’amendement Bourquin, résilier leur assurance crédit à chaque date anniversaire du contrat. Alors qu’il s’agit d’une véritable opportunité pour faire des économies, les demandes de résiliation sont en recul.

Très peu de Français connaissent cet amendement

Les emprunteurs ne profitent pas de la loi Bourquin. Cela fait presque une année que les l’amendement Bourquin est entrée en vigueur mais pourtant les demandes de résiliation n’augmentent pas. En janvier dernier, l’amendement Bourquin venait assouplir la loi Hamon. Également appelée « loi Sapin 2 », elle permet aux emprunteurs de résilier leur assurance emprunteur à chaque date anniversaire du contrat. Une mesure dont pourrait profiter près de 15 millions de ménages français. Une mesure qui leur permettrait de faire de réelles économies en faisant jouer la concurrence. Et pourtant cela n’est pas le cas. Lors de la présentation de son Observatoire du crédit immobilier, le courtier Meilleurtaux.com soulignait que très peu de Français connaissent cet amendement.

Toutes les banques n’informent pas leurs clients

Alors que l’on aurait pu penser que les demandes de résiliation d’assurance emprunteur allaient exploser, c’est l’inverse qui s’est produit. Maël Bernier, la porte-parole du courtier, explique ainsi que les démarches pour renégocier une assurance crédit sont très peu nombreuses : « Elles ne représentent que 20% des demandes d'assurance faites auprès de Meilleurtaux.com et sont même en recul par rapport au premier trimestre ».

Pour le courtier, deux facteurs peuvent expliquer le fait que cette mesure soit restée méconnue. Il pointe ainsi une faible couverture médiatique et une certaine rétention d’informations de la part des banques. Un problème qu’a d’ailleurs souligné l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR). L’institution intégrée à la Banque de France a récemment mis en garde les établissements bancaires sur le sujet.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES