• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance credit

Les Français dans le flou autour de l'assurance crédit

Publié par le

Résilier votre contrat d'assurance crédit pour faire des économies

L’assurance emprunteur fait parler d’elle dernièrement. Alors que le Conseil constitutionnel doit rendre son avis sur la résiliation annuelle de l’assurance prêt immobilier, le site Meillertaux.com vient de publier un sondage éloquent. Les Français méconnaissent totalement cette assurance crédit.

Une méconnaissance totale de l’assurance emprunteur

L’avis du Conseil constitutionnel devrait éclairer un peu plus les Français. Le mardi 13 décembre, le Conseil constitutionnel a commencé les auditions à propos de la résiliation annuelle de l’assurance emprunteur. Il doit trancher sur le fait que cette résiliation ne s’applique pas exclusivement aux nouveaux contrats d’assurances crédit mais également aux stocks de contrats existants. Concrètement, il s’agit de savoir si la loi Bourquin, qui vient assouplir la loi Hamon, va avoir un effet rétroactif. C’est dans ce contexte que le site Meilleurtaux.com vient de publier les résultats d’un sondage sur les Français et l’assurance emprunteur. Résultat : un véritable flou entoure ce type d’assurance.

Les taux et tarifs de l’assurance crédit sont méconnus

Le premier enseignement est que les Français ne s’en soucient guère. Deux emprunteurs sur 10 pensent ne pas avoir d’assurance sur leur prêt immobilier, ou du moins ne s’en souviennent pas. Concernant ceux qui savent en avoir une, 84 % ont pris celle de leur banque. Maël Bernier, directrice de la communication de Meilleurtaux.com explique cette réalité : « Ce chiffre est éloquent car on peut penser que ceux qui ne se savent pas qu’ils ont une assurance ou qui pensent ne pas en avoir ont pris celle de leur banque sans même s’en rendre compte. Malgré l’arsenal législatif visant à favoriser la concurrence, il y a encore près de neuf Français sur dix qui prennent l’assurance dans la banque qui fait le prêt ! ».

D’autres points démontrent bien la méconnaissance du sujet. Les Français sont ainsi près de la moitié à ne pas connaître le taux de leur assurance emprunteur et un tiers à ne pas se rappeler du montant qu’ils règlent tous les mois.

La loi Bourquin : pour une plus grande clarté

En plein débat sur la résiliation annuelle de l’assurance emprunteur, Meilleurtaux.com s’est penché sur un point : le changement d’assurance crédit. A la question « peut-on changer d’assurance emprunteur ? » :

  • 35 % pensent que oui mais ne savent pas depuis quand cela est possible ;
  • 19 % pensent que depuis début 20017 cela est possible ;
  • 17 % pensent sans certitude que cela n’est pas possible ;
  • 14 % pensent que depuis 2014 cela est possible ;
  • 12 % pensent qu’à partir du 1er janvier 2018 cela sera possible.

Alors que la bonne réponse est évidemment la dernière (possible à partir du 1er janvier 2018), Maël Bernier justifie cette méconnaissance par un trop grand nombre d’amendements. « A la lecture de ces résultats, il semble évident que la multiplication des lois, amendements et allers-retours juridiques sur le sujet ont contribué à « perdre » le consommateur » remarque-t-elle. La loi Bourquin ainsi que le recours déposé devant le Conseil constitutionnel doivent justement aider les Français à y voir plus clair. Plus d’informations mais surtout une plus grande clarté encourageraient les Français à changer l’assurance de leur prêt immobilier. D’ailleurs, ils seraient 55 % à envisager de changer d’assurance emprunteur si le gain est important.

Résilier son contrat d’assurance crédit pour en souscrire un nouveau demande une bonne réflexion, mais surtout une bonne connaissance des offres proposées. Pour être certain de faire des économies, mais également de faire le bon choix, la meilleure solution est de comparer les offres d’assurance emprunteur.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES