Assurance credit

Les investisseurs étrangers préfèrent Paris à Londres

Publié par le

Paris a connu une hause d'investissements de 44% depuis l'an dernier

D'après une étude de CBRE publiée vendredi 8 novembre, un groupe de conseil en immobilier d'entreprise situé à Los Angeles, Paris vient de voler la première place du classement à Londres. Les investisseurs internationaux sont notamment déstabilisés par le Brexit, qui a entre autres fragilisé le marché de l'assurance habitation.

De la seconde à la première place pour la capitale française

2019 est encore une année de bouleversements dans l'immobilier, mais Paris vient de dérober la première place du podium européen en terme d'attractivité pour les investisseurs étrangers... Mais pas que ! La Ville Lumière prend également la tête du podium mondial dans le domaine. Elle coiffe au poteau des villes comme New York, Shanghai ou encore Singapour, qui sont à la queue derrière les deux Européennes.

Cela s'explique par de nombreux capitaux investis à Paris au troisième trimestre en comparaison avec 2018 : +44%. Et depuis le début de l'année 2019, la hausse s'élève à 16%. Ce sont les Asiatiques qui investissent le plus. Ils ne représentent pas moins de 17,5% des parts. Ces derniers mois, des transactions XXL d'origines sud-coréennes ont laissé leur empreinte : tours Majunga et Eqho à la Défense, immeubles Lumière à Paris et Crystal Park à Neuilly-sur-Seine. Les Sud-Coréens ont investi plus de 4 milliards d'euros en immobilier tertiaire.

Londres est quant à elle en recul à cause du Brexit, qui fait planer le doute chez les investisseurs, qui n'osent pas prendre de risques devant le flou de la situation. Les capitaux injectés au Royaume-Uni ont baissé de 29% au troisième trimestre par rapport à l'an dernier, et de 33% depuis le début de l'année.

Un marché européen inégal

Au niveau européen, les résultats ne poussent pas non plus à l'optimisme. Sur les 9 premiers mois de 2019, « seulement » 193 milliards d'euros ont été investis, soit 14% de moins que l'année dernière, où 223 milliards avaient été injectés.

Cette baisse européenne s'explique notamment pas la diminution des transactions XXL et au manque de produits. Malgré tout, la confiance des investisseurs portant leur choix sur l'Europe continentale demeure élevée. Par ailleurs, les volumes d'investissements sont en hausse en Irlande (conséquence plus ou moins directe du Brexit), en Italie et en Suède.

« L'investissement immobilier européen reste solide, assure Nicolas Verdillon de CBRE France. L'absence de stocks et les incertitudes entourant le Brexit sur le marché britannique retardent la prise de décision. Toutefois, le marché est liquide avec d'importants volumes de capitaux disponibles et prêts à se déployer. Conformément aux politiques de baisse des taux des banques centrales et l’appétit alors renforcé sur l’immobilier, nous constatons une nouvelle compression des rendements dans tous les secteurs, à l'exception du retail. Le résidentiel pourrait quant à lui être qualifié de nouveau favori de l'investissement en Europe, une tendance qui devrait se maintenir tant que les tendances démographiques et la baisse des niveaux d'accession à la propriété continuent de stimuler la demande. Paris, élu première destination pour les capitaux étrangers, va continuer par ailleurs d’accentuer la pression sur notre marché domestique. »

L'état des différents secteurs est donc le suivant :

  • Le secteur résidentiel connaît une hausse des investissements de 61% par rapport à troisième trimestre de l'an dernier. Il est le deuxième secteur en terme de volume d'investissements.
  • Le marché des bureaux possède toujours une liquidité élevée. Les volumes d'investissement sont néanmoins en baisse de 8% à cause d'un baisse générale de qualité des offres.
  • De son côté, le retail se stabilise grâce au dynamisme des commerces de proximité, de l'alimentaire et des retail parks. Depuis le premier trimestre de l'année 2019, on constate une hausse de 25% des investissements.
  • Les actifs logistiques, bien qu'en baisse de 9% depuis début 2019, bénéficient toujours d'une forte demande.
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES