• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance credit

Loi Hamon : Solly Azar baisse ses tarifs emprunteur

Publié par le

Avec l’arrivée de la loi Hamon dès le 26 juillet pour les contrats d’assurance crédit, les professionnels de l’assurance prédisaient une baisse des tarifs directement liée à l’ouverture à la concurrence. Ce pronostic semble être juste car le courtier Solly Azar annonce baisser ses tarifs d’assurance emprunteur.

Assurance de prêt : Solly Azar baisse ses tarifs !

La loi Hamon devrait avoir des conséquences sur le marché de l’assurance emprunteur et Solly Azar l’a bien compris. C’est pourquoi le courtier baisse ses tarifs pour une partie des emprunteurs.

Cette baisse tarifaire pouvant atteindre 15 % concerne le contrat Empruntéa et deux tranches d’âge d’emprunteurs : les primo-accédant (18-34 ans) et les middleage (35-45 ans). Le nouveau montant de la prime dépendra bien sûr de chaque profil d’emprunteur (âge, fumeur/ non-fumeur, profession, statut professionnel, risque aggravé, etc.).

Empruntéa propose un remboursement du prêt restant dû en cas de décès, de perte totale et irréversible d’autonomie, pour les prêts de 10 000 à 5 000 000 d’euros.

Dans le détail, avec Empruntéa, Solly Azar promet notamment le maintien de la prime et des garanties pendant toute la durée du prêt, même en cas de changement de situation professionnelle et la couverture des risques aggravés afin de permettre aux personnes qui ont le plus de mal à s’assurer d’être couvertes malgré un profil à risque.

Et pour aider leur clients à y voir plus clair, Solly Azar a mis en place un outil de comparaison -www.sollyazarpro.com - afin de mettre en parallèle Empruntéa et d’autres formules concurrentes.

L’assurance crédit et la loi Hamon : qu’est-ce qui va changer ?

Dès le 26 juillet prochain, les emprunteurs pourront bien plus facilement opter pour une autre assurance crédit que celle proposée par la banque à l’ouverture du prêt.

Si avant la loi Lagarde prévoyait un délai de 15 jours pour faire fonctionner la concurrence grâce à la délégation d’assurance, la loi Hamon va plus loin en proposant un délai d’un an ! Un an pour trouver une meilleure assurance de prêt, offrant au minimum les mêmes garanties que celles de l’établissement prêteur…mais à un meilleur tarif !

Il ne faut en effet pas négliger le coût d’une assurance crédit sur le cout total du prêt. Trouver une formule moins chère peut permettre de réaliser quelques milliers d’économies sur la durée totale du crédit !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES