Assurance prêt immobilier

Luko se lance dans la rénovation et l'assurance prêt immobilier

Publié par le , Mis à jour le 22/10/2020 à 15:19

Luko est une start-up française 100 % digitale

L'assurtech 100 % digitale Luko est encore toute jeune. Mais créée, en 2016, elle réunit près de 100 000 assurés et a déjà développé plusieurs produits, dont une assurance habitation et une assurance dédiée aux NVEI (trottinette électrique, gyropode, gyroroue...). Aujourd'hui, Luko veut étendre son marché et lancer une assurance rénovation digitale ainsi qu'une assurance prêt immobilier.

La « téléconsultation du foyer », une première dans le monde

Avec la crise sanitaire et les mesures de confinement, la téléconsultation s'est beaucoup développée et est même devenue un réflexe pour certains. Et il ne faudrait pas la limiter au domaine de la santé : pour preuve, la start-up Luko a lancé ce lundi 20 octobre le premier service de téléconsultation du foyer au monde. « Pendant le confinement, nous avons mené toutes nos expertises à distance, via des appels vidéo. Il nous est même arrivé plusieurs fois de réparer des sinistres à distance, en détaillant les gestes à nos assurés [...]. À la demande de nos utilisateurs nous avons décidé de décliner ce service en faveur de la santé du foyer et de la prévention des sinistre », explique Raphaël Vullierme, co-fondateur de Luko. La start-up estime entre 2,6 et 4 milliards d'euros le coût des sinistres pouvant être évités grâce à la prévention.

Il faut dire que Luko est très bien intégrée dans l'ère du numérique. Ses services sont 100 % digitaux et de nombreuses prestations peuvent être assurées à distance. Le principe de cette « téléconsultation du foyer » est donc simple : elle offre à l'assuré la possibilité de dresser un bilan de son foyer à distance, via son smartphone. Consommation énergétique, isolation thermique, sonore, sécurité et aération, de nombreuses informations peuvent être transmises à la start-up.

Suite à ce bilan, des experts pourront émettre des recommandations pour aider l'assuré à régler un problème dans son habitation : fissure, problème de plomberie, de chauffage... Pour des interventions de plus grande ampleur telles que l'installation d'une cuisine encastrée, d'une véranda ou encore d'une piscine creusée, Luko pourra rediriger ses assurés vers la centaine d'artisans de son réseau et transmettre des devis détaillés.

Pour bénéficier de ce nouveau service, il faudra souscrire la formule premium « Esprit en paix » en assurance habitation. Ceux détenant déjà un tel contrat pourront profiter de cette téléconsultation du foyer sans surcoût.

Luko se lancera également dans l'assurance prêt immobilier en 2021

Dans le même temps, Luko a indiqué vouloir se lancer dans l'assurance prêt immobilier, et ce dès février 2021. À l'instar de ses autres produits, l'assurance prêt immobilier de Luko sera entièrement digitalisé. Autrement dit, toutes vos démarches pourront être effectuées en ligne via une plateforme dédiée sur le site de l'assureur. Deux types de contrats devraient donc voir le jour : le premier comprenant les garanties minimales et obligatoires pour un emprunteur, le second incluant plus de garanties, et donc offrant une couverture plus étendue.

L'assurtech promet également des cotisations « 25 % inférieures à celles du marché », argumentant que « la compétition est toujours la meilleure solution pour faire baisser les prix ». Toutefois, le gouvernement a retoqué la  loi ASAP, permettant de résilier à tout moment son assurance de prêt. La résiliation infra-annuelle n'est donc plus d'actualité et il n'est possible de résilier cette assurance que durant la première année grâce à la loi Hamon ou à chaque échéance du contrat.

Une assurance compétitive dans un marché très disputé

De plus, cette nouvelle assurance emprunteur s'insère dans un marché particulièrement disputé. « C'est un marché extrêmement opaque, le client n'est pas réellement conscient qu'il contracte deux produits distincts. Pour les banques, l'assurance emprunteur est un produit très lucratif au regard de la compétition sur les taux d'intérêt excessivement bas », analyse Raphaël Vullierme. En effet, les banques réalisent désormais leurs marges sur ce produit, les taux de crédit trop bas ne permettant pas d'assurer une véritable rentabilité aux prêts immobiliers.

Pour changer d'assurance emprunteur, il suffit de procéder à une délégation d'assurance tel que prévu par la loi Bourquin. Cela peut permettre à un acheteur immobilier de réaliser d'importantes économies, représentant parfois plusieurs milliers d'euros.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES