• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance credit

Marché immobilier : 3,5 millions d'acheteurs depuis début 2018

Publié par le

Les millennials représentent 40 % des futurs acquéreurs

L’année 2018 commence en fanfare selon l’Observatoire du Moral Immobilier de Logic-Immo.com. Depuis début janvier, on constate un niveau record d’intentions d’achat avec 3,5 millions d’acheteurs. Les millennials représentent 40 % des futurs acquéreurs.

500 000 acheteurs de plus que l’année dernière

Le marché immobilier se porte bien en ce début d’année 2018, même très bien. Selon l’Observatoire du Moral Immobilier de Logic-Immo.com, depuis janvier dernier, on assiste à un niveau record d’intentions d’achat avec 3,5 millions d’acheteurs. Cela fait 500 000 acheteurs de plus que l’année dernière. Avec 2 millions d’intentionnistes, le nombre de vendeurs reste quant à lui stable.

Ces chiffres s’expliquent notamment par l’optimisme des acheteurs. Ils sont 21 % à penser que leur niveau de vie s’améliore, et 75 % à expliquer que c’est le bon moment pour acquérir un bien immobilier. « 2018 s’annonce comme une très bonne année pour le marché immobilier, porté par des taux bas et un contexte économique perçu comme plus favorable par les candidats à l’accession. Mais en regardant dans le détail, il s’avère que l’optimisme est surtout porté par les moins de 35 ans », explique Stéphanie Pécault.

88 % des moins de 35 ans considèrent que c’est le moment d’acheter

Parmi les Français, les millennials se révèlent particulièrement optimistes. Ils représentent en effet 40 % des futurs acquéreurs. Ces personnes nées entre 1980 et 2000 sont ainsi 88 % à penser qu’il s’agit du bon moment pour acheter. S’ils sont plus nombreux que les autres, c’est en grande partie grâce à l’amélioration de leur situation financière. Pour ce qui est des emprunts, s’ils sont 95 % à en avoir recours, ils sont 73 % à trouver les taux attractifs. Les taux d’intérêt représentent d’ailleurs la seconde source de motivation à l’acquisition d’un bien pour les millennials.   

Pour ce qui est des biens immobiliers, cette génération recherche un appartement (51 %) et de l’ancien (la moitié des projets). A l’inverse, un quart des millennials souhaite investir dans l’immobilier neuf. Malgré cet optimisme et ces envies, leurs projets se confrontent à la contrainte budgétaire. Alors que les autres générations entament leur recherche d’un bien en déterminant une zone géographique (41 %), les millennials se penchent sur leur capacité d’emprunt (54 %). Au niveau du prix, plus de la moitié des moins de 35 ans achète un logement pour moins de 200 000 € (38 % pour les autres générations).

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES