• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance credit

Pourquoi le PTZ 2016 a-t-il été un succès ?

Publié par le

Les primo-accédant plus nombreux avec le PTZ 2016

A l’occasion du bilan du Prêt à Taux Zero pour l’année 2016, le courtier en immobilier Vousfinancer.com révèle que cette aide a eu un grand succès auprès des emprunteurs. 1 tiers des primo-accédant auraient bénéficié du PTZ 2016 contre seulement 23 % en 2015. A quoi est dû un tel succès ?

Prêt immobilier : davantage de primo-accédant

Le courtier à l’origine de ce bilan constate une hausse de plus de 75 % du nombre de prêts accordés incluant un Prêt à Taux Zéro ! De bons résultats dus à l’élargissement du dispositif pour l’année 2016.

Cet élargissement de la cible a permis à 1 tiers des primo-accédant (premier achat immobilier) d’accéder à la propriété, un score qui vient largement battre les 23 % de l’année précédente. Le montant des prêts est par ailleurs en hausse de près de 15 000 euros.

C’est non seulement le dispositif en lui-même qui a permis d’augmenter le nombre de primo accédant éligibles mais également les taux de crédit immobiliers historiquement bas fait grimper la part de primo accédant à 45 % parmi les acheteurs.

Selon le Ministère du Logement, l’objectif de 120 000 PTZ accordés en 2016 devrait ainsi être atteint. Un dispositif qui devrait être reconduit en 2017.

De bons résultats chez Vousfinancer

Plus précisément chez Vousfinancer, le nombre de prêt avec PTZ est en augmentation de 75 % par rapport à 2015 tandis que dans un même temps les dossiers de demande de crédit n’ont augmenté que de 25 %.

Alors qu’en 2015 les PTZ permettaient de financer entre 18 et 26 % du prêt total, la version 2016 permets de financer jusqu’à 40 % du montant du bien immobilier. Ainsi, si en 2015 les PTZ moyens atteignaient 51 303 euros, en 2016 le montant moyen de ces aides atteint 65 266 euros.

Malgré ces évolutions, le profil des primo accédant n’a pas changé : le montant moyen des revenus ainsi que l’âge du premier achat restent les mêmes,  seul le montant de l’apport diffère, à la baisse et le montant emprunté à la hausse. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES