Assurance prêt immobilier

Prêt immobilier : de quelles aides pouvez-vous bénéficier ?

Publié par le

En France, si vous souhaitez acquérir un logement, de nombreuses aides existent, en particulier pour l'achat d'une résidence principale : PTZ, éco-PTZ, prêt Action Logement, PAS, prêt conventionné... Mais pour en bénéficier, il faut généralement remplir quelques conditions. Assurland.com fait le point.

Quelles sont les aides pour un emprunteur contractant son premier prêt immobilier ?

Le PTZ

Le PTZ est probablement la plus connue des aides au prêt immobilier. Il possède plusieurs caractéristiques : un taux nul (0 %), améliorant votre capacité d'emprunt et un remboursement différé. Autrement dit, les mensualités de PTZ ne s'ajoutent pas directement à vos mensualités de prêt immobilier classique.

Car le PTZ permet le financement jusqu'à 40 % pour une construction, rénovation ou réhabilitation d'un local en logement pour le transformer en résidence principale. Il s'ajoute donc à un autre prêt, qui servira à financer le reste de l'opération. Toutefois, il est conditionné par un plafond de ressources.

L'éco-PTZ

L'éco-PTZ est dédié à la modernisation d'une résidence principale pour la rendre moins gourmande en énergie. Son montant peut aller jusqu'à 30 000 euros et il s'applique à trois types de travaux :

  • l'isolation et l'installation d'équipements servant à économiser de l'énergie (panneaux solaires, géothermie) ;
  • l'amélioration de la performance énergétique du logement ;
  • la réhabilitation du système d'assainissement autonome sans consommation d'énergie.

L'éco-PTZ peut profiter aux propriétaires d'une maison comme aux copropriétaires d'un immeuble. À savoir également qu'il est cumulable avec un PTZ.

Le prêt Action Logement ou « prêt employeur »

Le prêt Action Logement ou « prêt employeur » est un dispositif mis en place par Action Logement, tel que son nom l'indique. Il a été conçu pour aider l'accession à la propriété en mettant à contribution certaines entreprises. Action Logement collecte un impôt auprès de ces sociétés pour le redistribuer sous forme d'un prêt servant à financer l'acquisition d'une résidence principale : construction, logement neuf, ancien ou vendu par un organisme HLM.

Ce prêt peut intervenir pour de nombreuses opérations immobilières, mais son montant est moins important que celui du PTZ : il oscille entre 7 000 et 25 000 euros pour un maximum de 30 % du prix total du projet immobilier. Son taux maximal est de 1 % et son accès est conditionné par un plafond de ressources.

Le PAS ou prêt d'accession sociale

Le PAS (Prêt Accession Sociale) a pour objectif d'aider les foyers les plus modestes à acquérir une résidence principale, à l'instar du PTZ. Néanmoins, il n'est pas plafonné et peut prendre en charge l'intégralité du coût du projet immobilier. Il peut donc être contracté à la place d'un prêt bancaire classique et même compléter un PTZ ou prêt Action Logement.

Attention toutefois, les taux des PAS sont bien plus élevés que les taux pratiqués actuellement par les banques. Rappelons qu'en ce moment, les taux sont au plus bas, autour de 1 % en moyenne toutes durées confondues ! Cet inconvénient peut être contrebalancé par d'autres avantages :

  • vous pouvez garder vos APL ;
  • les frais de garanties sont réduits ;
  • les frais sont plafonnés à 500 euros (contre 1 000 euros pour un prêt immobilier classique).

Le prêt conventionné

Le prêt conventionné fonctionne de la même manière que le PAS, mais n'exige pas de répondre à certains critères de ressources. Il est contracté avec une banque conventionnée par l'État et permet également de conserver ses APL. Cependant, il ne permet pas de profiter de frais de dossier réduits.

Les aides territoriales pour un prêt immobilier

Enfin, il existe certaines aides territoriales comme le Prêt Paris Logement 0 ou encore le chèque Premier logement à Marseille. Si vous décidez de réaliser un achat immobilier, n'hésitez pas à prendre contact avec votre commune pour voir si un tel dispositif n'est pas en place !

Comment savoir si l'on peut bénéficier de ces aides ?

Normalement, ces aides s'adressent plutôt aux ménages modestes ne pouvant pas bénéficier d'un apport personnel suffisant. Souvent, elles sont conditionnées par un plafond de ressource. Pour savoir si vous êtes éligible à de telles aides, vous pouvez vous rendre dans la mairie de votre commune ou visiter le site de l'ANIL (Agence Nationale pour l'Information sur le Logement). Vous pouvez également demander si vous pouvez bénéficier d'exonérations d'impôts qui existent sur certains territoires.

Pour l'aide d'Action Logement, vous pouvez soit vous rendre sur le site d'Action Logement, soit vous rapprocher de votre employeur.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance prêt immobilier

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

}