• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance credit

Prix de l'immobilier : où en est-on à fin mai 2016 ?

Publié par le

Immo : regain de forme pour l'ancien à fin mai 2016

Le marché français de l’immobilier semble reprendre quelques couleurs dans l’ancien. C’est effectivement ce que laisse à penser la récente augmentation des prix signés enregistrée aux quatre coins de l’Hexagone. Coup de projecteur.

Ces villes où les prix bondissent

Dans l’Hexagone, différentes villes ont vu les prix de l’immobilier ancien augmenter. Par exemple, à Nîmes, dans le département du Gard, ils ont bondi de 18 % sur l’année pour atteindre 1 798 euros.

Même constat de hausse à Reims, dans la Marne, avec une augmentation de 9,1 % à 2 420 euros du m2. Saint-Etienne suit avec une hausse annuelle de 8,5 % des prix au m2 à 1 354 euros. Limoges se distingue également avec une augmentation de 6,5 % pour 1 424 euros au m2.

Parmi les villes où les hausses sont les plus faibles dans l’ancien, l’on trouve Paris et Lyon à +0,5 % et +0,8 % respectivement.

Ces villes où les prix baissent

Si vous souhaitez profiter de la baisse des prix pour acheter un bien immobilier dans l’Hexagone, voici quelques villes qui offrent des opportunités intéressantes.

A fin mai 2016, Besançon (Bourgogne-Franche-Comté) a vu les prix immobiliers chuter de 8,7 %. Même tendance baissière enregistrée en Indre-et-Loire avec Tours (-7,3 %) et dans le Var avec Toulon (-4,2 %) pour un prix au m2 estimé à 2 351 euros et 2 474 euros respectivement.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES