• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance credit

Royaume-Uni : le grand scandale des assurances emprunteur !

Publié par le

Le vendredi 29 août dernier, l’Autorité de conduite financière (FCA) a ordonné aux banques, aux compagnies de carte de crédit et aux prêteurs de rouvrir près de 2,5 millions de plaintes concernant les ventes abusives de « Payment protection insurance ».

Des plaintes qui n’ont pas été traitées

Selon un communiqué du régulateur rapporté par le site les Echos, ces plaintes qui datent de 2012 et 2013 « n’auraient pas été traitées de façon juste » par ailleurs, certains plaignants n’ont pas été suffisamment remboursés. Les PPI ont été vendus dans les années 1990 et 2000, les contrats comprenaient des clauses qui interdisaient aux emprunteurs d’en bénéficier au moment où ils en avaient besoin. Des clients ont par ailleurs, souscrit le contrat sans leur consentement.

Le directeur de la FCA, Martin Wheatley souligne que depuis 2011, les plaignants ont reçu près de 16 millions de livres soit 20 milliards d’euros.  Avec l’ouverture de ces 2,5 millions de dossiers, la facture devrait grimper. Le nombre de plaintes peut également augmenter puisque le régulateur a précisé qu’il avait envoyé des courriers à 3,2 millions d’autres clients qui pourraient aussi être concernés et prévoit de contacter 2 millions d’autres victimes potentiels.

Qu’en est-il de la France ?

En France le scandale a pris moins d’ampleur, les associations de défenses des droits des consommateurs incitent les banques et les assureurs à reverser aux emprunteurs une partie des bénéfices tirés des contrats d’assurance emprunteur. En effet, la loi 1965 les oblige à reverser une partie de ces primes d’assurance aux emprunteurs, si aucun risque ne s’est matérialisé durant l’année écoulée.

En d’autres termes, les organismes distribuant des contrats d’assurance emprunteur doivent normalement rembourser une partie de l’assurance à chaque fin d’année or ce n’est pas le cas. Selon les dernières estimations, les assureurs et les banques doivent 16 milliards d’euros aux emprunteurs.

Seul l’avenir révélera si les emprunteurs obtiendront gain de cause ou pas…

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES