• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance credit

Sans CDI, emprunter c'est possible ?

Publié par le , Mis à jour le 26/04/2017 à 12:06

Précarité et achat d'un logement : comment faire ?

Devenir propriétaire sans avoir un emploi stable ? Impossible !  Mais certains travaillent à des solutions pour permettre aux nombreux Français dits « précaires » (CDD, intérimaires, freelance, ils représentent ¼ des actifs en France) d’accéder à la propriété sans contrat à durée indéterminée.

Prouver sa solidité financière sur le long terme

Impossible non, mais difficile oui. En d’autres termes, pour inspirer confiance aux banques les Français dits précaires doivent apporter les preuves de leur solidité financière à long terme.

Mais avec 86 % des embauches en CDD, dont seulement 20 % se transforment en CDI ensuite, il faut bien trouver des solutions pour que les gens continuent d’emprunter.

Par exemple, les banques ne considèrent pas tous les CDD de la même manière !

  • Un CDD de la fonction publique est assimilé à un CDI par la banque
  • Un CDD du privé se verra soit refuser le prêt, soit être étudié sous toutes les coutures
  • Les jeunes salariés qui ont obtenus un premier CDD ne pourront pas emprunter facilement (les critères stricts seront observés : comme la bonne tenue des comptes par ex)

Toutefois, certaines banques acceptent les profils à risque en adaptant l’offre (un peu comme une assurance automobile plus chère pour les conducteurs à risques).

Des solutions pour aider les personnes précaires à devenir propriétaire

  • réviser le mode de calcul du taux d’usure
  • créer une assurance permettant de faire face aux baisses temporaires de revenus ou aux risques de dépréciation du bien immobilier en cas de revente rapide liée à un changement d’employeur
  • diminuer les droits de mutation à titre onéreux pour les jeunes primo-accédants

Source : Seloger

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES