• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance credit

Taux de prêt immobilier : ça baisse encore et encore

Publié par le

Les credits immobiliers encore à la baisse

Alors que les professionnels du logement s’attendent à une remontée des taux de crédit immobilier, il semblerait que ce ne soit pas pour tout de suite. AU mois de novembre, ces taux ont continué de baisser battant un nouveau record depuis l’automne 2015.

Les taux de crédit en baisse continue

L’Observatoire Crédit Logement/CSA fait état de taux de crédit battant tous les records : s’établissant à 1,31 % en moyenne en novembre, contre 1,33 % en octobre. Cette baisse s’inscrit dans une mécanique de baisse depuis novembre 2015.

En plus de ces taux bas, les banques ont eu tendance à rallonger les durées d’emprunt (jusqu’à 25 ans) permettant d’offrir une meilleure capacité d’emprunt. Ces prêts longs ont d’ailleurs séduits un grand nombre d’emprunteurs puisqu’ils représentent 27,3 % de la production totale en novembre (+ 10 points par rapport à la période en 2015).

Ces éléments réunis ont plusieurs conséquences :

  • Les banques continuent de proposer des taux bas tout en préservant leurs marges
  • Ces taux bas valables sur tout le marché maintiennent une forte concurrence, et par conséquent provoquent la baisse des taux en continu

Le maintien des taux bas, voire la baisse continue de ces taux, permet aux banques de proposer des rachats de crédit, c’est-à-dire remplacer le prêt initialement contracté pour une nouveau à des conditions plus intéressantes.

Taux de crédit historiquement bas : avantages et inconvénients pour les banques

Le bon côté pour les banques, c’est qu’en 2015, ces taux bas ont permis de produire de nouveaux prêts, prêtant ainsi 200 milliards d’euros. En septembre 2016, le cumul des prêts atteignait 163 milliards d’euros, laissant ouvert tous les espoirs pour battre le record de l’année passée.

En revanche, le mauvais côté est que les banques accumulent des crédits à leur bilan. Les marges restent raisonnables tant que la Banque Centrale Européenne (BCE) ne ralentit pas sa politique monétaire actuelle. Ce jour-là, les banques verront leurs coûts de financement augmenter, diminuant leurs revenus. Ce jour-là, les banques raugmenteront les taux de crédit immobilier. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES