Assurance credit

Un taux d'endettement limité à 33% par le HCSF

Publié par le , Mis à jour le 28/01/2020 à 11:26

Le pouvoir d'achat des salariés au SMIC menacé

Alors que le SMIC horaire a été revalorisé de 1,2 % au 1er janvier 2020, le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) a demandé aux banques de limiter le taux d’endettement à 33 %, ainsi que la durée des crédits sur une durée maximale de 25 ans. Une nouvelle qui fait de l’ombre à la récente augmentation du pouvoir d’achat des salariés touchant le SMIC. Nous revenons sur le sujet pour faire le point.

Le pouvoir d’achat progresse pour les personnes touchant le SMIC

En 10 ans, le pouvoir d’achat des personnes touchant le SMIC (Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance) a bien progressé. Alors que le taux horaire était de 8,86 € en 2010, il s’élève désormais à 10,15 € en 2020. Ainsi, grâce à la revalorisation du SMIC et à la baisse des taux, la capacité d’emprunt des salariés gagnant le salaire minimum a pu croître de 50 % sur ces 10 dernières années. Ils ont donc la possibilité d’emprunter, théoriquement, presque 100 000 € remboursables sur 25 ans.

Cette hausse de la capacité d’emprunt accompagne donc la hausse du pouvoir d’achat, excepté dans certaines villes. En effet, si nous prenons des villes comme Paris, Bordeaux, ou encore Lyon, les prix y ont fortement augmentés (plus de 10 %) en 10 ans. En revanche, la surface habitable qu’il est possible d’acheter augmente dans d’autres villes. Avec un SMIC, il est désormais possible d’investir dans un bien 55 % plus grands qu’il y a 10 ans à Grenoble, 44 % plus grand à Montpellier, 42 % à Rouen et 17 % à Lille.

Pour y voir plus clair, voici la surface que vous pourriez acheter, par ordre croissant, dans les plus grandes villes françaises, avec un crédit à 1,60 % sur 25 ans, et un apport de 10 % en gagnant le SMIC :

  • Paris : 10 m2
  • Lyon : 22 m2
  • Bordeaux : 23 m2
  • Nantes : 30 m2
  • Lille : 31 m2
  • Rennes : 35 m2
  • Toulouse : 35 m2
  • Strasbourg : 36 m2
  • Montpellier : 37 m2
  • Marseille : 41 m2
  • Rouen : 42 m2
  • Grenoble : 44 m2
  • Clermont-Ferrand : 56 m2

Ainsi, si vous souhaitez avoir le plus d’espace possible, il faut choisir de vivre et acheter un bien à Clermont-Ferrand, à Grenoble, ou encore à Marseille. La capitale française est quant à elle, sans surprise, la ville la plus onéreuse.

2020 : un taux de 33 % d’endettement sur 25 ans de crédit

Si les possibilités d’achat devaient être plus importantes pour les personnes touchant le salaire minimum grâce à la revalorisation du SMIC et à la baisse des taux, les récentes recommandations du HCSF compliquent les choses. En effet, le Haut Conseil de Stabilité Financière conseille aux banques de limiter à 33 % le taux d’endettement, et ce, sur 25 ans de crédits. Des propos soutenus par le gouverneur de la Banque de France qui demande à ce qu’ils soient strictement mis en place.

Cependant, nombreux sont les foyers aux revenus modestes qui contractent des crédits de plus de 25 ans ou qui dépassent les 33 %. Ils se retrouvent ainsi pénalisés car, considérés comme étant des profils à risques pour les banques, ces dernières ne veulent plus leur accorder de prêt. Et, au-delà du montant des revenus, ce sont égalements des secteurs d’emploi qui sont considérés comme étant risqués. Des métiers tels que agent d’entretien ou restaurateur.

Suite à ces déclarations, nous pouvons nous interroger sur la qualité de vie que pourront espérer avoir les Français aux revenus minimum dont la retraite sera tout aussi faible. Car, s’ils ne peuvent pas investir dans l’immobilier pour acheter un bien, ils seront contraints de rester locataires et de payer un loyer à vie.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES