Assurance décès : le contrat obsèques en question

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance décès > Assurance décès : le contrat obsèques en question

Actualité de l'assurance

Assurance décèsVoir toute son actualité

Assurance décès : le contrat obsèques en question

|
Consultations : 1960
Commentaires : 0
contrat-homme-devis

Contrat obsèques : des devis plus précis

À compter du 1er décembre 2011, les opérateurs funéraires, partenaires des assureurs qui fournissent des contrats obsèques en prestations, vont devoir réaliser des devis plus précis.

Ainsi, ils devront impérativement préciser le tarif du retrait d’une prothèse qui fonctionne au moyen d’une pile comme un pacemaker. Un tarif qui viendra s’ajouter au coût des soins de conservation et de toilette mortuaire. L’arrêté du 23 août 2011 offre un modèle de devis conforme.

Selon les acteurs de l’assurance, 12 à 15 % des personnes décédées ont souscrit une assurance obsèques.

97 % des devis sont non conformes

Malgré cette précaution légale, les devis restent très largement non conformes (97 %) au modèle réglementaire. C’est ce qui ressort d’une enquête réalisée par l’association de défense des consommateurs UFC Que-Choisir auprès des opérateurs funéraires.

Plus loin, il apparaît que :
• 39 % des devis ne répondent que de manière partielle aux critères arrêtés
• 18 % des magasins funéraires sollicités ont refusé d’établir un devis personnalisé
• le montant des devis oscille entre 1 300 euros et plus de 6 100 euros pour un coût moyen de 3 098 euros

De mauvais chiffres dévoilés alors que l’Argus de l’assurance évoque le possible dépôt à l’initiative des députés Philippe Gosselin et George Colombier d’une proposition de loi pour la simplification et la clarification des contrats d’assurances obsèques.


Le conseil d’Assurland : à noter qu’en ce qui concerne la réforme du financement de la dépendance, les Français estiment qu’elle n’a pas été simplement reportée mais tout bonnement enterrée. Tout un tas de chiffres assez parlants vous attendent dans l’article Dépendance : les Français ne croient plus à la réforme !.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS