Assurance décès : un outil de prévoyance

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance décès > Assurance décès : un outil de prévoyance

Actualité de l'assurance

Assurance décèsVoir toute son actualité

Assurance décès : un outil de prévoyance

|
Consultations : 2389
Commentaires : 0
Assurance décès : un placement pour vos proches

Bon nombre de Français hésitent encore aujourd’hui à souscrire une assurance décès, notamment par peur de l’idée de la mort. Il s’agit pourtant d’une garantie à offrir à ses proches, consistant à leur léguer un patrimoine financier. Plusieurs possibilités sont également accessibles. Voici comment ça marche.

Une couverture financière pour ses proches

L’assurance décès ne consiste pas en un placement financier mais en un outil de prévoyance. Le capital constitué par l’assuré sera, après le décès de celui-ci, légué à ses proches. Le souscripteur est libre de choisir les bénéficiaires. Dès la souscription du contrat, l’assuré peut déterminer le montant du capital qu’il souhaite transmettre aux bénéficiaires. C’est en fonction de cette somme que l’assureur va alors calculer le montant des primes à verser.

Les options accessibles

Il existe différents types de contrat en assurance décès, à choisir en fonction de son profil et de ses besoins. On peut néanmoins les classer en deux principales formules : l’assurance permanente et l’assurance temporaire. Cette dernière propose une couverture limitée dans le temps, ne pouvant être bénéficiée que si le décès de l’assuré se produit avant une date définie. De son côté, l’assurance permanente ne tient cependant pas compte de la date de décès. Dans les deux cas, les clauses du contrat sont personnalisables en fonction des attentes de chacun.

Quand et comment souscrire ?

La souscription d’une assurance décès se fait généralement avant l’âge de 65 ans, mais plus tôt vous souscrivez, plus le patrimoine que vous constituez sera grand. Le moment idéal pour signer n’existant pas.  Mais sachez que lors de la signature d’un crédit immobilier, le prêteur exigera la souscription d’une assurance décès-invalidité. L’état de santé et l’âge du souscripteur étant les critères principaux pris en compte par les assureurs.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS