Assurance dépendance : le besoin de comparer les offres

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance décès > Assurance dépendance : le besoin de comparer les offres

Actualité de l'assurance

Assurance décèsVoir toute son actualité

Assurance dépendance : le besoin de comparer les offres

|
Note :
Consultations : 1899
Commentaires : 1
Assurance dépendance : les Français veulent pouvoir mieux comparer les offres disponibles
Promise par le précédent gouvernement, la réforme du financement de la dépendance n’a finalement pas eu lieu. En réaction, les Français ont décidé de souscrire une assurance pour affronter au mieux la perte d’autonomie. S’ils se disent plutôt satisfaits de leurs contrats, ils regrettent bien souvent la difficile comparaison des offres.

Dépendance : un reste à charge important

En 2011, l’on a recensé 1,2 million de bénéficiaires de l’allocation personnalisée d'autonomie (Apa) destinée aux personnes âgées. Ils seront plus de 2 millions d’ici 2060 selon des projections de l’Insee et de la DRESS.

Toutefois, vu le niveau moyen des retraites (environ 1 200 euros mensuel), l’Apa ne pèse pas bien lourd avec un reste à charge important pour les personnes qui souhaitent demeurer à leur domicile ou doivent simplement payer leur hébergement en établissement spécialisé. 

Ainsi, la Fédération des Sociétés Françaises d’Assurances (FFSA), qui estime que la dépendance coûte en moyenne entre 1 500 et 3 500 euros, constate : « 80 % des personnes résidant en institution ne peuvent pas payer la facture avec leurs seuls revenus, mais doivent puiser dans leur patrimoine ou demander de l’aide à leurs proches ».

Dépendance : des dépenses trop importantes pour l’assurance ?

S’ils sont majoritairement satisfaits de leur assurance dépendance, les assurés sollicités lors d’une récente enquête du cabinet Exton Consulting se montrent assez pessimistes quant à l’avenir.

Ils sont effectivement 49 % à estimer que leur assurance sera impuissante à couvrir toutes les dépenses induites par une éventuelle perte d’autonomie.

Bertrand Lauzeral, associé chez Exton Consulting, analyse : « Un des freins à la souscription consiste dans le fait qu’il est très difficile de comparer les produits. Mais les gens ont aussi conscience que ce qu’ils vont acheter ne couvrira pas la totalité de leurs besoins. »


Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
1 réaction


L'Etat ferait bien de légiférer dans ce domaine. Les conditions sont le plus souvent opaques et l'évolution des cotisations soumise au bon vouloir des sociétés d'assurance. Chez Groupama, elles ont subitement augmentées de plus de 9% en 2121 et 12,50% en 2013, alorsque l'évolution était basée sur celle du point AGIRC. Le tout sur fond d'explications parfaitement oiseuses. Je me bat contre ces taux devenus " pharaoniques". Et je ne parle pas des gens qui n'arrivent pas à obtenir l'application de leur garantie !!!
S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS