Assurance obsèques : comment constituer un capital ?

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance décès > Assurance obsèques : comment constituer un capital ?

Actualité de l'assurance

Assurance décèsVoir toute son actualité

Assurance obsèques : comment constituer un capital ?

|
Consultations : 2757
Commentaires : 0
Simulation gratuite d'assurance prévoyance : Choisissez votre assurance décès prévoyance

De nombreux Français choisissent de prévoir leurs obsèques, ce qui explique que le contrat d’assurance obsèques obtienne le même succès que le contrat d’assurance habitation ou l’assurance auto. La souscription d’une telle assurance évite à la famille les tracas financiers liés aux obsèques et permet de faire respecter ses dernières volontés. Bien évidemment, le choix d’un contrat doit être fait avec vigilance pour éviter les mauvaises surprises.

Le choix du capital

Le coût des obsèques est lourd surtout depuis sa libéralisation en 1998. En effet, le taux d’inflation des obsèques est deux fois plus élevé que l’indice des prix à la consommation et les frais des obsèques ont connu une augmentation de plus de 35 % en 10 ans. Le prix d’une inhumation atteint près de 4 000 euros en moyenne, sans compter le coût de la concession et de la pierre tombale. La crémation est moins coûteuse.

La constitution du capital

Le contrat d’assurance obsèques ressemble au contrat d’assurance vie. De la même manière que l’assurance vie, l’assurance obsèques permet la constitution d’un capital versé à un bénéficiaire lors du décès du souscripteur.

Il existe trois manières pour constituer le capital : soit par l’entremise d’une prime unique qui sera versée pendant la souscription, option conseillée aux personnes de plus de 70 ans, soit par le versement d’une cotisation temporaire pendant plusieurs années, en général de 5 à 20 ans selon l’âge du souscripteur, soit par une cotisation viagère qui peut être envisagé à tout moment.

Cependant, il est déconseillé aux plus jeunes de contracter une assurance obsèques, car en général l’ensemble des cotisations est beaucoup plus important que le capital lui-même. La valeur de prime est toujours déterminée selon l’âge du souscripteur et elle est plus élevée pour les personnes plus âgées.

La revalorisation du capital

Il est à noter que malgré sa ressemblance avec l’assurance vie, l’assurance obsèques n’est pas rémunérée. Pourtant, les banques et les compagnies d’assurance emploient l’argent bloqué aux taux de la Banque de France.

Assurance obsèques : comment se constitue le capital ?Cependant, certains contrats organisant des prestations à l’avance peuvent avoir des bénéfices si le compte de participation aux résultats à un solde créditeur. Selon un arrêté paru au Journal officiel du 26 février 2014, le calcul doit être à la hauteur de 80 % du taux de la Banque de France. Le taux d’intérêt pour cette année 2014 est de 0,04 %.

Besoin d’une bonne assurance décès ? Pour trouver la meilleure offre par rapport à vos besoins, votre budget et vos attentes, il suffit d’utiliser un comparateur d’assurances. Complètement gratuit, cet outil aide à faire le tri parmi les nombreuses formules concoctées par les nombreux acteurs du secteur.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance CHIEN ET CHAT Assurance VIE Assurance CREDIT
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS