Assurance décès

De bons résultats en 2017 pour le marché de la prévoyance

Publié par le

Le marché de la prévoyance a progressé de 4,4 % en 2017 en France

Au cours de l’année 2017, l’on a assisté à un redressement du marché de la prévoyance en France. En effet, qu’il présente un caractère individuel ou collectif, ce produit d’assurance a fortement progressé après une année 2016 décevante, profitant à tous les acteurs français du secteur. Coup de projecteur.

 

Prévoyance : 21,4 milliards d’euros de cotisations en 2017

En 2016, le marché de la prévoyance s’était caractérisé par la progression notable des contrats de prévoyance individuels et la méforme de la prévoyance collective.

En outre, lors de cet exercice, les organismes d’assurance avaient connu des fortunes diverses. Ainsi, les mutuelles et les sociétés d’assurance avaient réalisé de bonnes performances. En revanche, les institutions de prévoyance n’avaient pas été à la fête.

Selon les données chiffrées dévoilées par le Centre technique des institutions de prévoyance (CTip), la Fédération Française de l'Assurance (FFA) et la Fédération nationale de la Mutualité Française (FNMF), le marché de la prévoyance a progressé de 4,4 % en 2017 pour atteindre 21,4 milliards d’euros de cotisations.

 

Santé : 37,1 milliards d’euros en 2017

A y regarder de plus près, ces chiffres témoignent d’une progression de 3,9 % pour les contrats de prévoyance individuelle. Ils représentent la majorité de l’ensemble des cotisations, soit 55 %.

Si l’on s’intéresse aux acteurs du marché de la prévoyance, l’exercice 2017 est largement positif :

  • +3,8 % pour les mutuelles (8 % de parts de marché) ;
  • +4,1 % pour les institutions de prévoyance (28 % de parts de marché) ;
  • +4,6 % pour les sociétés d’assurance (64 % de parts de marché).

 

A noter qu’en santé, le CTip, la FFA et la FNMF ont annoncé un volume total de cotisations estimé à 37,1 milliards d’euros en 2016, soit une augmentation de 2,3 %. Sur ce marché, l’activité des sociétés d’assurance a bondi de 4,9 % contre 3 % pour les institutions de prévoyance et 0,4 % seulement pour les mutuelles. Des chiffres proches de ceux communiqués par le Fonds CMU.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES