Dépendance : connaissez-vous l'Allocation Personnalisée d'Autonomie ?

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance décès > Dépendance : connaissez-vous l'Allocation Personnalisée d'Autonomie ?

Actualité de l'assurance

Assurance décèsVoir toute son actualité

Dépendance : connaissez-vous l'Allocation Personnalisée d'Autonomie ?

|
Note :
Consultations : 5276
Commentaires : 1
Simulation gratuite d'assurance prévoyance : Choisissez votre assurance décès prévoyance

Premier service français de conseil en maison de retraite, Cap Retraite dévoile son nouvel Observatoire sur le coût de la dépendance des personnes âgées. Cette nouvelle édition s’est intéressée à la perte d’autonomie et à son coût. Tour d’horizon.

Dépendance en hausse

Instaurée en 2002, l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) bénéficie aux personnes âgées en situation de dépendance.

En 2013, 8 % des 60 ans et plus ont pu accéder à cette aide. Cela représente 1 200 000 personnes dont 71 % sont âgés de 80 ans et plus, 59 % vivent toujours à leur domicile et 44 % sont en situation de dépendance légère.

D’un strict point de vue géographique, ces bénéficiaires se trouvent surtout dans le Nord (3,7 % d’entre eux), le Pas-de-Calais (2,8 %) et les Bouches-du-Rhône (2,8 %).

Un financement disparate

Découvrez l'Observatoire sur le coût de la dépendance des personnes âgéesL’APA est financée conjointement par l’Etat et les départements avec l’aide de la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie (CNSA) pour un coût estimé à 5,5 milliards d’euros, la part prise en charge par les départements et l’Etat représentant 71 %. Ce coût devrait représenter 11,2 milliards d’ici 2040.

En pratique, on constate d’importants disparités et déséquilibres dans le financement départemental. Ainsi, si l’APA représente 14,86 % du budget total de l’Aveyron, les Yvelines, l’Essonne et les Hauts-de-Seine y consacrent moins de 5 % de leur budget, et ce, alors même que l’on y trouve davantage de bénéficiaires de l’APA.

Quelles solutions ?

Face au nombre croissant de bénéficiaires de l’APA, Cap Retraite propose une réduction du coût de la dépendance légère doublée du développement d’alternatives au fonctionnement de l’APA.

Ainsi, l’entreprise préconise de modifier ses conditions d’obtention en tenant compte des ressources du demandeur et en n’oubliant pas la possible souscription d’une assurance dépendance.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance CHIEN ET CHAT Assurance VIE Assurance CREDIT
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
1 réaction


Cet article est très intéressant ! Je me suis d'ailleurs un peu plus penchée sur l’étude de Cap Retraite qu'on peut lire directement sur leur site, et j'ai constaté à travers des données statistiques des départements qu'il y a effectivement beaucoup de disparité entre les départements au niveau du financement de l'APA. Il serait bien de prendre en compte les préconisations apportées par Cap Retraite, car elles semblent efficaces!

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS